Mode masculine pour l'hiver prochain : du XXL, du rose, des carreaux à gogo

Pour affronter l'hiver prochain, les hommes pourront s'abriter dans un manteau géant, mettre du rose dans leur garde-robe et se parer de grigris. Ceux qui ont besoin d'un cadre familier opteront pour le damier noir et rouge, roi incontesté des podiums parisiens.


Raf Simons - Fall-Winter2016 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Revue de la Fashion Week homme qui s'est achevée dimanche à Paris, en quelques tendances phare.

Cocons géants

Le XXL, l'oversize, les formes amples confirment leur succès. Les pulls démesurés d'adolescents de Raf Simons recouvrent largement les mains et les méga-doudounes du créateur belge ont des airs de duvets, de même que certaines tuniques de Rick Owens. Les manteaux géants d'Off-White offrent des cocons acidulés. L'écharpe aussi devient géante chez Carven, tombant presque jusqu'à terre.


Rick Owens - Fall-Winter2016 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Les pantalons sont larges, voire baggy. Chez AMI, il se porte avec un bomber ou un manteau croisé et des baskets blanches. Chez Dior, avec un sweat ou un pull rentré à l'intérieur. Dries Van Noten l'associe à une veste de costume croisée. Alternative, le pantalon court qui met en valeur les chaussettes, également très présent sur les podiums parisiens.

Amulettes

Chez Dior, le collier à breloques se porte avec une fine lavallière noire. Chez Louis Vuitton, les bijoux s'accrochent à un foulard noué en large bande autour du cou. Les pendentifs de Valentino accompagnant de fins foulards confèrent un côté hippie à la silhouette. Du côté de Lanvin, les clés se portent au bout d'une tresse de tissu, autour du cou, du poignet ou de la ceinture.


Walter Van Beirendonck - Fall-Winter2016 - Menswear - Paris - © PixelFormula

L'excentrique Walter Van Beirendonck orne les visages de ses mannequins de chaînes dorées et accroche à leur vestes des doudous inquiétants, mêlant des créatures naïves à une tronçonneuse ou un fusil mitrailleur.

Se tenir à carreaux

Les carreaux sont partout, mais la combinaison star est sans conteste celle du noir et rouge, rappelant la chemise de bûcheron. Chez Dior, elle se décline en damier sur un haut à capuche, évoquant l'univers du skate, ou en carreaux vichy sur un ensemble veste-pantalon.


Dior Homme - Fall-Winter2016 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Balmain offre une version princière de ces carreaux noirs et rouges avec une veste à ornements dorés, ou un pantalon écossais accompagné de bottes.

Nouvelle sur les podiums parisien, la marque japonaise White Mountaineering imprime ces carreaux sur un poncho ou une veste de travail. Chez Valentino, ils se déclinent sur un pull à grosses mailles, effiloché aux bords, ou en total look, costume et chemise assortis.


White Moutaineering - Fall-Winter2016 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Agnès b. en fait des chaussettes, visibles sous des pantalons courts ou à revers. Chez AMI, le damier, décliné en noir et bleu, est aussi fait de contrastes de matières.

De la douceur

Les hommes assument leur part de féminité. Le vernis à ongles est de rigueur chez Dior, en noir avec des mitaines, il est multicolore chez Walter Van Beirendonck, acidulé chez Pigalle, qui propose aussi un maquillage du lobe d'oreille, en alternative ou en complément de la boucle.


Julien David - Fall-Winter2016 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Le rose est de mise : il est pâle chez Pigalle sur un manteau façon peignoir cotonneux, framboise ou cassis chez Hermès, rose bonbon chez Julien David sur un manteau moelleux. Officine Générale le fait contraster avec du noir. Sacai mélange les roses et le rouge, comme chez Kenzo qui propose des gants en laine imitant ceux qui servent à faire la vaisselle.

Une mode attachante

Attaches et ceintures sont mises en valeur. Les épaules d'un trench de Valentino sont recouvertes de lanières en cuir. L'univers du bondage a inspiré la collection de la marque japonaise Christian Dada. Dior accroche des lanières aux manches de vestes et de pantalons, pour un esprit plus punk.

Duffle coat dans tous ses états

Le caban est toujours une valeur sûre, mais le duffle coat est un concurrent sérieux. Margiela le décompose, en enlevant les manches, en l'ouvrant le long des jambes pour l'aérer. Chez Sacai, il est hybride, tandis que Dries Van Noten le revisite avec des épaules tombantes comme un peignoir.


Agnès B - Fall-Winter2016 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Il est classique, couleur camel chez Agnès b., avec un béret pour la touche française. En camel aussi chez Dior et chez AMI, en version plus sportswear.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER