×
Publicités
Publié le
8 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Molly Bracken: confiante dans l'avenir, l'entreprise saisit de nouvelles opportunités

Publié le
8 janv. 2021

Molly Bracken, fondée en 2008, forte de 7.000 points de vente dans le monde, s’apprête à conquérir un nouveau territoire: "Nous venons d’ouvrir un showroom dans le quartier de Shoreditch à Londres, déclare Julian Sidonio, CEO de Molly Bracken, l’Angleterre est un marché riche qui adore la mode et nous avons une place à prendre ici". Sur 120 mètres carrés, celui-ci a déjà décroché des rendez-vous avec des grands magasins et des sites de e-commerce. Nous avons profité du climat actuel qui nous a permis de recruter des personnes qualifiées, des pointures. C’est un vrai challenge mais également une opportunité que nous avons saisie".


Nouvelle collection SS21 Molly Bracken.

 
"En 2021, il faut plus que jamais oser, être flexible et opportuniste, confie le dirigeant, bien sûr cette année, nous espérons enfin sortir de ce cauchemar de virus et cesser de naviguer dans des eaux perturbées et complexes, mais cela n’enlève rien à notre mentalité optimisme."

En parallèle du showroom de Londres, la marque a dévoilé en fin d’année son nouveau concept de corner au sein du réseau El Corte Inglès en Espagne (elle en compte 76 actuellement toutes marques confondues avec Mini Molly, Lili Sidonio et Gabrielle, dont trois nouveaux Molly Bracken ouverts fin 2020). Une vitrine renouvelée qui valorise l'esprit bohème-chic rehaussé d’accents vintage de Molly Bracken. D’ici peu, le concept sera dupliqué en France à travers les 17 corners de la marque présents dans les magasins Galeries Lafayette.

"Malgré ce que l’on peut entendre, le retail n’est pas mort et le client recherchera toujours le shopping experience, clame Julian Sidonio. La période nous a permis de nous rapprocher de nos partenaires qui font vivre et vendent nos collections. Nous ne pouvons nous voir sur les grands salons qui sont des moments de rencontres forts mais nous avons profité des ces derniers mois pour développer les réseaux sociaux. Résultat, nous avons de bons carnets de commandes et nous nous apprêtons à livrer la collection printemps 2021 aux clients qui sont prêts. Nous avons même fait quelques réassorts sur l’hiver en cours".


Le style bohème chic et joliment rétro de la marque Molly Bracken. Ici, collection SS21.

 
Et pour Julian Sidonio, qui d’ordinaire prend plus d’une centaine de fois l’avion par an, difficile de tenir en place depuis le premier confinement. "Nous comptons trois bureaux dans le monde (le siège à la Seine-sur-Mer en France dans le Var, Madrid et Los Angeles, ndlr) et je n’ai pas vu la plupart de mes équipes depuis mars 2020. Ce manque de contact est une grande souffrance !"

Pour autant, pas de quoi couper l’élan du clan familial Molly Bracken qui fédère l’entreprise. Aux côtés de Julian, sa femme Catherine Sidonio est codirigeante, créatrice et directrice artistique des différentes marques de Molly Bracken, tandis que leurs filles Justine et Lili suivent leurs traces. La première gère les affaires en Asie, aux Etats-Unis et au Canada. La seconde, étudiante à l'école Central Saint Martins de Londres, s’occupe du style du label qui porte son nom: Lili Sidonio.

Une unité qui semble porter ses fruits. "Molly Bracken, Mini Molly, Lili Sidonio ou encore Gabrielle, chaque marque progresse bien et remplit ses carnets de commandes, confirme le CEO. Les collections été 2021 sont également prêtes à être présentées aux clients. Bien sûr les ventes du web ont augmenté pendant les confinements mais ce n’est pas notre but final, ce qui compte ce sont nos partenaires. Le site est avant tout un outil qui nous permet de présenter nos collections qui sont larges, notre histoire et nos valeurs".
 
Secrète sur son chiffre d’affaires, la société, qui visait une hausse de 30% en 2020, confie ne pas les avoir atteints mais avoir tout de même enregistré de belles progressions et surtout effectué un bénéfice. Côté ventes, la France reste le marché phare coude-à-coude avec l’Italie ou l’Espagne, suivent le Canada et les États-Unis. Ces deux derniers marchés, en constante progression, pourraient même dans quelques années détrôner l’Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com