×
4 949
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
11 nov. 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Monaco : grève de 48 heures chez Sofamo-Biotherm

Par
AFP
Publié le
11 nov. 2008

MONACO, 11 nov 2008 (AFP) - Une majorité des quelque 200 salariés que compte l'usine Sofamo-Biotherm (groupe L'Oréal) de Monaco observaient mardi 11 novembre une grève de 48 heures pour protester contre la fermeture prévue de l'usine en mars 2011, a-t-on appris de source syndicale.


Manifestation devant le siège social de L'Oréal - Photo : AFP

Quelque 150 salariés ont arrêté le travail à 6H00 mardi et le reprendront jeudi 13 novembre au matin à la même heure, a indiqué à l'AFP une déléguée syndicale, Fadila Ould El Hkim.

La direction de Sofamo a annoncé mi-septembre aux salariés que le site fermerait ses portes fin mars 2011 car sa localisation en zone urbaine, dans une principauté de 2 kilomètres carrés, entravait son développement et parce que sa compétitivité s'était dégradée.

La direction a annoncé que 173 emplois seraient transférés sur le site de L'Oreal à Caudry (Nord). 25 autres postes rejoindront les laboratoires de Chevilly-la-Rue (Val-de-Marne).

Avant d'être rachetée par L'Oreal en 1970, l'entreprise Biotherm avait été fondée dans les années 50 à Monaco, dont elle était l'un des fleurons industriels.

"Tout le monde est dégoûté : on pensait être respecté par un grand groupe et c'est le contraire qui se produit", a déclaré la déléguée syndicale.

Plusieurs arrêts de travail ont eu lieu depuis l'annonce de la fermeture.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.