Monoprix s’allie pour l’hiver avec Milk, Royalties et Harmony

Attendues chaque saison, les collaborations mode et maison qu’établit Monoprix avec des labels pointus ou des créateurs favorise l’accessibilité de ces marques et s’impose comme un vecteur de trafic pour l’enseigne de centre-ville. Pour l’automne-hiver 2018/19, elle a choisi de faire appel au magazine Milk, à la marque Royalties ainsi qu’à la griffe Harmony.


Ambiance atelier de peinture pour Milk. - Monoprix

La première capsule qui fera son apparition en magasin, à partir du 12 septembre prochain, a été confiée de façon assez originale à la revue Milk, centrée sur l’univers de l’enfant et de la famille. C’est à l’occasion des 15 ans de la publication que sa fondatrice, Isis-Colombe Combréas, prête son œil affuté à l’enseigne afin d’imaginer une collection baptisée « Back to work ». L’inspiration du vêtement de travail et les objets nomades caractérisent cette proposition, qui recense t-shirts, kimono, sweat et robe salopette pour femme et enfant, mais aussi des objets déco, arborant de flottantes formes géométriques.


Inspiration anglaise chez Royalties - Monoprix

Ensuite, c’est la marque française de chaussettes Royalties qui entrera dans la lumière, amenant chez Monoprix son esprit british décalé. Une collaboration qui permet à la marque fondée en 2011 d’explorer un nouveau territoire, le prêt-à-porter. Tartan, fer à cheval et trèfle porte-bonheur sont au programme, s’apposant sur du linge de maison, mais aussi un pyjama, des pulls, des écharpes et évidemment des chaussettes. Les 76 références produit, réunies par le thème de la chance, seront distribuées à compter du 10 octobre.


Le vestiaire masculin/féminin de Harmony - Monoprix

Enfin, place à la griffe du jeune créateur David Obadia, finaliste de l’Andam en 2016, qui a fondé Harmony en 2014. Pour l’enseigne du groupe Casino, le styliste a pensé une collection célébrant les femmes. Nommée « Women are heroes », celle-ci privilégie les coupes sobres et les matières nobles, dans un esprit masculin/féminin, le vestiaire étant mixte. Une rigueur qui se matérialise par exemple à travers une jupe droite en velours côtelé ou encore un pardessus en laine. Une collection en boutique à partir du 24 octobre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER