×
Publicités
Publié le
28 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Montlimart lance un pull en tricotage 3D produit en France

Publié le
28 sept. 2021

La crise sanitaire a porté Montlimart, jeune marque de mode masculine lancée en 2017 et incubée au sein du groupe Eram. Basée sur des valeurs d’écoresponsabilité, de savoir-faire et de proximité, elle fait aujourd’hui évoluer son offre avec un premier pull tricoté en 3D.


Pull Montlimart fabriqué par 3D-Tex en tricotage 3D. - DR

 
"Depuis nos débuts, nous misons sur des beaux articles au masculin faits à moins de 2.000 kilomètres de chez nous", explique Juliette Biotteau, cofondatrice de Montlimart aux côtés de sa sœur Charlotte, arrière-petites-filles du fondateur d'Eram, dont le siège est toujours basé à Saint-Pierre-Montlimart (Maine-et-Loire) et auquel le nom Montlimart rend hommage.

"Pour autant, le Made in France a progressé dans nos collections. De 20% au tout début, nos produits sont désormais fabriqués à 88% à travers l’Hexagone, en matière recyclée, en coton bio ou en lin."

Et pour cette rentrée, la nouveauté vient d'un fabricant basé à Saint-Malo: la société 3D-Tex. Innovant, celui-ci dispose du premier atelier de tricotage entièrement 3D en France. Une nouvelle approche 100% digitale (de la conception à la fabrication) qui réduit les délais et les déchets.

De fait, le pull sort en un seul pan, sans couture, et n’engendre qu’un pourcent de perte de matière contre 15 à 30%  pour un pull traditionnel. Pour Montlimart, le modèle, baptisé Véritable, a été imaginé en coton bio (quatre coloris, 130 euros). "Nous travaillons déjà avec quinze fabricants partenaires en France mais nous allons de l’avant et voulons proposer de l’innovation à nos clients réguliers comme à tout ceux qui nous ont découvert depuis le premier confinement."


Les sœurs Juliette et Charlotte Biotteau, fondatrices de Montlimart, devant une machine à tricotage 3D chez 3D-Tex. - DR

 
De fait, le Made in France a le vent en poupe. "En 2020, nous avons réalisé sur les mois d’octobre, novembre et décembre, 70% de notre chiffre d’affaires; nous avons très vite été en rupture de produits, du jamais vu", confie Juliette Biotteau.

Fort de ce succès, Montilimart se développe à bon train déclinant chemises, sweats, pulls, tee-shirts, pantalons, jeans, vestes et blousons. D’autres produits vont être lancés pour venir renforcer l’offre cadeau des fêtes de fin d’année. Place à un coffret de chaussettes en coton bio, des ceintures, des boxers, un bas de pyjama, des chaussons ou encore une paire de baskets. Le tout toujours Made in France.
 
Si Montlimart est une marque digitale (80% du chiffre d’affaires), elle commence également à séduire les boutiques écoresponsables et est disponible sur le territoire chez une quinzaine de revendeurs. Groupe Eram oblige, elle a aussi trouvé une synergie depuis quelques mois au sein de trois magasins Bocage où elle est disponible, en corner, aux côtés des chaussures hommes (Haussmann Paris, Bordeaux et Angers).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com