×
6 760
Fashion Jobs
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 juin 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Montres, bracelets, lunettes... l'informatique vestimentaire prend son envol

Par
AFP
Publié le
27 juin 2013

SAN FRANCISCO, 27 juin 2013 (AFP) - Etre à la pointe de la mode et du style est en train de prendre un tout nouveau sens, alors qu'une poignée d'entreprises visionnaires transforme lunettes, bracelets et montres en petits ordinateurs portables, connectés au corps autant qu'à l'internet. La vogue de l'ordinateur "portable" -- celui que l'on porte sur soi, comme un vêtement -- va de pair avec le mouvement du "quantified self" ou "quantification de soi", qui consiste pour un individu à mesurer des données liées à son propre corps, de la qualité et la durée de son sommeil à la quantité de calories brûlées à la gym.

Prototype de lunettes Google. Photo: AFP/Google.


"Nous entrons dans l'ère de l'informatique vestimentaire", déclare Van Baker, analyste à l'institut de recherche technologique Gartner. "Les gens vont se déplacer avec des appareils personnels en contact avec leur corps, et auront des outils qui communiqueront entre eux et avec l'internet".

Le mouvement a trouvé un débouché naturel dans le fitness, avec des appareils comme Jawbone UP, Nike FuelBand et Fitbit. Ces gadgets utilisent des capteurs pour détecter les moindres mouvements du corps, et envoient les informations recueillies à des téléphones portables ou des tablettes, où des applications moulinent et analysent les données.

L'entreprise Jawbone, basée à San Francisco, s'est lancée dans l'informatique portable il y a plusieurs années, en introduisant des mini-ordinateurs dans d'élégants écouteurs et micros pour smartphones. La compagnie a continué à se développer en rachetant BodyMedia, un fabricant de bracelets enregistrant en temps réel les calories brûlées. Le bracelet est notamment utilisé dans un programme de télé-réalité américain, dans lequel des participants en surpoids doivent maigrir le plus possible. "Il y a un appétit énorme, chez les consommateurs, pour les données personnelles et la découverte de soi, et la demande va continuer à grandir", déclare Hosain Rahman, patron et fondateur de Jawbone.

30 millions d'appareils "portables"

Une étude de l'institut Forrester Research menée début 2013 aux Etats-Unis a révélé que 6% des adultes portaient un gadget pour enregistrer leurs performances sportives, tandis que 5% utilisait un appareil de type UP ou Fitbit pour analyser leur activité physique quotidienne ou leur sommeil. Quelque 30 millions d'appareils "portables" devraient être livrés dans le monde cette année, selon Forrester.

Mais le fitness n'est pas le seul domaine où cette mode s'installe. Il existe aujourd'hui des gadgets capables de vous conseiller un film en fonction de votre humeur. "C'est juste incroyable. Le futur s'annonce excitant", affirme le professeur Asim Smailagic, directeur d'un laboratoire de recherche sur l'informatique vestimentaire à l'Université Carnegie Mellon (Pennsylvanie, est).

Asim Smailagic a commencé ses travaux il y a environ 25 ans, notamment sur des projets de casques intelligents pour les personnels chargés de la maintenance des avions. Selon lui, l'apparition de capteurs de mouvement et de sons très sophistiqués et bon marché, le GPS et les applications mises au point pour des téléphones de plus en plus puissants ont ouvert la voie à une vaste démocratisation de l'informatique vestimentaire. Ces ordinateurs "peuvent vous aider quand vous en avez besoin. Et tout le monde aime recevoir les genres d'informations qu'ils peuvent fournir", dit-il.

Extension naturelle du corps

L'ordinateur "contextuel" -- lié à son environnement direct -- va au-delà de la simple géolocalisation, en faisant des propositions en fonction des informations dont il dispose, comme proposer un restaurant proche quand on n'a que quelques minutes pour déjeuner entre deux rendez-vous.

"Quand vous mélangez de l'informatique vestimentaire avec des capteurs et des machines à algorithmes, vous obtenez du +contexte+. L'ordinateur connaît votre état d'esprit et est capable de vraiment vous aider en fonction de la situation", assure Asim Smailagic. Le professeur est persuadé que les lunettes Google, équipées d'une caméra et reliées à l'internet, et commercialisées très prochainement, seront un succès, malgré les inquiétudes qu'elles soulèvent sur l'atteinte à la vie privée.

"L'informatique vestimentaire doit être discrète, et apparaître comme une extension naturelle du corps", estime Asim Smailagic. "Les lunettes Google sont bien parties pour résoudre ces problèmes" dit-il.

Tim Cook, le patron d'Apple, a affirmé le mois dernier qu'il croyait dans l'informatique miniature, réduite par exemple à la taille d'une montre. Il a prédit qu'une "armée d'entreprises allait travailler" dans le domaine de l'informatique vestimentaire, mais a esquivé une question sur la création d'une montre "iWatch" Apple. "Le poignet est un endroit intéressant" pour développer de l'informatique "portable", a-t-il seulement glissé.

Plusieurs sociétés sont sur les rangs pour développer des montres intelligentes qui permettront de téléphoner, tweeter, surfer ou compter nos pas. De fait, la commercialisation des montres intelligentes Pebble, créées par une startup ayant réussi à lever 10 millions de dollars à travers le site d'investissement communautaire Kickstarter, vient tout juste de commencer.

Par Glenn CHAPMAN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.