Mood-eh se découvre et se façonne dans un atelier-boutique à Biarritz

Le credo de Maria François : prouver que la production locale est possible. Cette ancienne gestionnaire d’un hôtel-restaurant, auparavant cadre chez Pôle Emploi, s’est lancée en tant que créatrice de mode en février 2018. Sa marque de prêt-à-porter féminin moyen de gamme, Mood-eh, promeut le made in France, et même le made in Biarritz, sa ville d’origine.
 
Mood-eh se découvre dans son atelier-boutique biarrot - Mood-eh

Pour y arriver, Maria François a investi dans un local biarrot de 110 mètres carrés sis au 3, allée de l’aéropostale, qui rassemble une surface de vente de 60 mètres carrés et un atelier de 50 mètres carrés. En guise de couturières et modélistes, elle s’est adjoint les services de trois femmes, toutes âgées de plus de 45 ans. « C’est un vestige de ma carrière au sein de Pôle Emploi. Je me suis rendu compte que cette catégorie de population est celle qui peine le plus à retrouver une activité, et peut très vite sombrer dans la précarité ».
 
C’est dans cet atelier que les trois femmes travaillent à la création des 30 modèles qui composent les collections chaque saison, en plus des capsules mensuelles de cinq à dix pièces, toutes produites en séries limitées de 50 à 200 pièces à partir de matières européennes. En parallèle, la griffe propose un service de personnalisation pour modifier les vêtements en fonction des desiderata des clientes. Une jupe plus longue, une robe moins fendue, une veste plus cintrée… Tout est possible à condition que la cliente ajoute 50 euros à son achat. Ce service est disponible à Biarritz, mais aussi sur le site Internet de la griffe, grâce à un chat. Il séduit 15 % des clientes de Mood-eh.
 
Pour l’heure, la griffe est distribuée à Biarritz, outre dans son atelier-boutique, à l’Hôtel du Palais pour lequel Mood-eh a imaginé une collection capsule. Du 7 au 31 décembre, elle disposera aussi d’un corner aux Galeries Lafayette de la ville. A Marseille, elle est installée Chez Laurette, un concept-store spécialisé en made in France. Pour les autres villes de l'Hexagone, la marque est à la recherche de partenaires qui l’aideraient à ouvrir d’autres magasins ou de distributeurs wholesale que Maria François espère rencontrer au prochain salon du Made in France, qui se tient du 10 au 12 novembre à Paris, et probablement sur le prochain Who’s Next.
 
En attendant, Mood-eh proposera en ce mois de novembre une collection capsule de trois pièces avec la journaliste de Télé Matin, Laura Tenoudji. Un pourcentage des bénéfices sera reversé à une association de reclassement pour les femmes de plus de 45 ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusinessCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER