×
Publié le
22 févr. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Moody’s dégrade la note de la distribution européenne

Publié le
22 févr. 2012


Photo: PixelFormula
L’agence de notation, qui menace actuellement le triple A français, vient de faire passer de "stable" à "négatif" ses prévisions pour le commerce européen. Les détaillants européens devraient ainsi connaître des pressions dans les 12 à 18 mois à venir, selon l’agence.

Cette dernière avance que les réductions d’effectifs dans les secteurs publics, l’instauration de nouvelles taxes et l’incertitude économique issue de la crise de la dette devraient amener la confiance des consommateurs à décliner. Un constat qui ne surprendra sans doute pas les détaillants, qui ont déjà largement pu constater cette tendance. Mais, pour Moody’s, la santé actuelle du retail ne reflète pas encore complètement la pression subie par le secteur, l’agence soulignant que les résultats actuels pouvant résulter d’activités promotionnelles.

La pression devrait être principalement perçue au Portugal, en Espagne, en Italie et en Grèce, où la production nationale devrait s’inscrire en retrait cette année. "Les détaillants cotés ayant des activités dans ces pays, comme Carrefour, Marks & Spencer et Dixons, ont déjà fait état de conditions commerciales difficiles, et dans certains cas de manière sévère", assure Richard Morawetz, vice-président de Moody's. La hausse des prix connue en 2011 sur certains produits, bien qu’elle soit dans certains cas en train de s’inverser, aurait en outre affaibli certains détaillants, dont l'Anglais Matalan.

Le bureau de notation donne à présent ses exigences pour revenir sur sa décision. "Moody's envisagerait de ramener ses prévisions à "stable" s'il y avait une croissance soutenue de l'ensemble des ventes au détail, couplée avec des signes de prix de revient moins onéreux, et à une amélioration simultanée de la rentabilité et des marges des détaillants". D’ici là, ces mêmes détaillants devront jouer avec des conditions de prêts dégradées auprès des banques européennes, actuellement très ouvertes aux avis de Moody’s afin d’améliorer leurs propres notations.

La note publiée par Moody’s n’est cependant pas dénuée d’aspect positif. "Les prévisions concernant la croissance des ventes en 2013 sont de manière générale plus positives", indique ainsi l’agence. D’ici là, l’année 2012 s’annonce longue. (lire la note publiée par Moody’s)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com