×
Publicités
Par
AFP
Publié le
30 juil. 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mostra de Venise: le premier film de Tom Ford

Par
AFP
Publié le
30 juil. 2009

ROME, 30 juil 2009 (AFP) - La crise financière vue par le réalisateur controversé Michael Moore et les débuts derrière la caméra du grand couturier américain Tom Ford seront deux des événements du prochain Festival de cinéma de Venise qui se déroulera du 2 au 12 septembre.

Tom Ford
Tom Ford

"Il s'agit de l'une des sélections les plus surprenantes et les plus fortes", a commenté jeudi le directeur de la Mostra Marco Müller, lors d'une conférence de presse à Rome.

"Jamais autant de pays", au nombre de 25, "n'avaient été représentés" à la Mostra, a-t-il souligné en présentant la sélection du festival effectuée après le visionnage de près de 4.000 oeuvres.

Plus de 80 films seront présentés à Venise, dont 24 dans la sélection officielle pour le Lion d'or du meilleur film.

Parmi ceux-ci, le dernier documentaire du cinéaste polémiste Michael Moore, "Capitalism: A Love Story".

"Les riches, à un moment donné, ont décidé qu'ils n'étaient pas assez riches. Ils voulaient plus - beaucoup plus - donc ils ont entrepris de soutirer au peuple américain son argent durement gagné (...) Pourquoi feraient-ils cela? C'est ce que je tente de découvrir dans ce film", avait expliqué en mai l'auteur de "Bowling for Columbine" et "Fahrenheit 9/11".

Autre film américain qui devrait susciter la curiosité - sur les six au total en compétition - l'adaptation au cinéma du roman de Christopher Isherwood, "A Single Man", avec Colin Firth et Julianne Moore.

Il s'agira de la première réalisation du couturier américain Tom Ford (48 ans), ancien styliste de Gucci.

Les festivaliers du Lido pourront également découvrir le nouveau film du germano-turc Fatih Akin, "Soul Kitchen", ou de l'Allemand Werner Herzog "Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans" avec Nicolas Cage et Eva Mendes.

Quatre films français sont en compétition: "Persécution" de Patrice Chéreau avec Romain Duris et Charlotte Gainsbourg, "White Material" de Claire Denis avec Isabelle Huppert, "Mr. Nobody" de Jaco van Dormael et "36 vues du Pic Saint Loup" de Jacques Rivette avec Jane Birkin et Sergio Castellitto.

L'Italie fera l'ouverture du Festival, pour la première fois depuis 20 ans, avec "Baaria" de Giuseppe Tornatore.

C'est le nom d'un village sicilien "où la vie des habitants se concentre sur les quelques centaines de mètres de la rue principale" qui a donné son titre au nouveau film de l'auteur de "Cinema Paradiso".

Autres films italiens en compétition, le dernier opus de la fille du cinéaste Luigi Comencini, Francesca, "Lo Spazio Bianco" et de Michele Placido (Romanzo Criminale) "Il Grande Sogno" avec le séduisant Riccardo Scarmarcio.

Le jury de cette 66ème édition sera présidé par le Taïwanais Ang Lee ("Le secret de Brokeback mountain") aux côtés notamment de l'actrice française Sandrine Bonnaire et de la réalisatrice italienne Liliana Cavani ("Portier de Nuit").

La Mostra avait couronné l'année dernière "The Wrestler" qui avait marqué le retour au cinéma de Mickey Rourke.

La conférence de presse de présentation du festival a été retardée par une manifestation d'acteurs et de réalisateurs italiens contre la politique du gouvernement de Silvio Berlusconi envers le 7è art, dont le financement s'élèverait cette année à 11,44 millions d'euros, "l'équivalent de deux films français", selon un tract des protestataires.Par Françoise MICHEL

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.