×
6 480
Fashion Jobs
Publicités

MSGM s’offre un show anniversaire à la fois pop et sophistiqué

Publié le
today 21 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les jeunes filles délurées d’autrefois ont grandi et s’amusent désormais à jouer les ladies avec des costumes en dentelles total look ou des manteaux en tweed. C’est ce que semble nous dire en filigrane Massimo Giorgetti à travers sa belle collection anniversaire présentée samedi dans les jardins de la Triennale. Pour le printemps-été 2020, le styliste italien remixe avec bonheur les codes de MSGM, sa marque connue pour son esprit jeune, fun et coloré, tout en la projetant dans le futur.
 

MSGM - Spring-Summer2020 - Womenswear - Milan - © PixelFormula


Ainsi la femme MSGM adopte la dentelle et le costume, mais dans un rose shocking ou un jaune poussin, tout en chaussant des baskets. Elle enfile des robes en tweed… mais qui s’effilochent en de longues franges ondoyantes. L’humour et l’irrévérence sont toujours bien présents dans cette collection aux accents pop, qui dégage fraîcheur et énergie jouant sur les détails et les couleurs vitaminées.

Les romantiques robes en taffetas proposées dans des blocs de couleurs saturées (bleu roi, orange, vert, rose) sont affublées de nœuds et rubans géants. Les tops, enrichis de volants aux poignets et aux cols en version XXL, se referment avec un large ruban noué dans le dos. Ils sont idéalement associés à des pantalons de cycliste ou une paire de jeans tie and dye.
 

MSGM - Spring-Summer2020 - Womenswear - Milan - © PixelFormula


Pour dédramatiser de sensuelles et fluides tenues en organza, Massimo Giorgetti trouve tout de suite la solution : Il leur superpose des petits gilets ou collerettes en dentelle de grand-mère tricotées au crochet, là encore dans des couleurs vives, ou bien glisse sous les tissus transparents un simple t-shirt.

Les imprimés, autre thème à succès de la marque, sont également présents à travers des motifs floraux comme photographiés en vitesse et floutés, lâchés en vrac sur robes et tuniques en tissus techniques ultra light ou sur un trench en nylon pour un effet impressionniste à la manière des Nymphéas de Claude Monet.
 

MSGM - Spring-Summer2020 - Womenswear - Milan - © PixelFormula


Le fluo est au rendez-vous aussi, par exemple dans ces marrants cabas filet au crochet jaune ou rose néon. Pour le grand final, les mannequins sortent toutes en mini robe de coton à col montant et manches gigot.
 
A 42 ans, Massimo Giorgetti tient plus que bien le cap de la marque de prêt-à-porter contemporary qu’il a lancée en 2009 avec le soutien de Manifattura Paoloni, qui produit ses collections. A leurs côtés s’est ajouté l’an dernier le fonds italien Style Capital, qui a donné de toute évidence un coup d’accélérateur à MSGM. La marque qui vient de déménager son flagship milanais dans un lieu plus spacieux, comptera d’ici à la fin de l’année 43 boutiques monomarques.

Son produit, qui reste à 100 % made in Italy, a gagné en qualité et le label semble bien parti pour monter en gamme, abandonnant un peu son côté street pour afficher davantage une allure sartoriale avec des vêtements qui restent désirables auprès des jeunes.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com