Mulberry veut accélérer au Japon avec Onward

Mulberry met le turbo au Japon avec son partenaire Onward Global Fashion. La marque de maroquinerie anglaise annonce dans un communiqué la création dans ce marché d’une coentreprise paritaire avec le Nippon, dont la filiale européenne, Onward Luxury Group (ex-Gibò), produit et distribue déjà en licence ses collections de prêt-à-porter et chaussures.

Voir le défilé
Mulberry, automne-hiver 2017-18 - © PixelFormula
 
La maison anglaise est actuellement présente sur ce marché à travers son site en ligne, son réseau wholesale ainsi que trois boutiques (le récent magasin Mulberry à Tokyo Ginza G6 et deux concessions à Tokyo et à Osaka). Elle souhaite désormais gérer en direct son activité sur place, via cette nouvelle entité.
 
Mulberry Japan, tel est son nom, est détenue à parts égales par les deux partenaires. La coentreprise, dont le siège est installé à Tokyo, est dotée d’un capital de 2,8 millions de livres sterling (3,16 millions d’euros). Elle aura pour mission de « développer la distribution de Mulberry sur le marché japonais à travers tous les réseaux de vente : au détail, en gros, numérique et omnicanal ».
 
Un manager, dont le nom n’a pas été divulgué, a déjà été placé à la tête de la nouvelle société, qui devrait être opérationnelle à partir de la fin 2017, pour constituer une équipe.
 
En avril dernier, la Maison avait constitué la société Mulberry Asia, en partenariat avec Challice Limited, pour gérer l'activité du groupe à Hong Kong, en Chine et à Taïwan. Pour rappel, Challice n'est autre que le principal actionnaire de Mulberry, dont il détient 56 % du capital. Qui plus est, son actionnaire de contrôle est le même que l'ancien distributeur de Mulberry dans la région, à savoir Club 21.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresMode - DiversLuxe - AccessoiresLuxe - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER