×

N’go croit en son futur en lançant ses baskets recyclées

Publié le
27 juin 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En 2016, Ronan Collin et Kevin Gougeon s’associent pour lancer leur marque de chaussures. Le premier rentre du Vietnam où il a passé deux années au sein d’une ONG, l’autre du Mexique. Ensemble ils imaginent N’go, une marque qu'ils veulent éthique et solidaire. 


N'go et sa collection de baskets recyclées - DR


Basé à Nantes et à Barcelone, le duo s’associe rapidement à un atelier de confection au Vietnam ainsi qu’à l’ONG Sao Bien qui soutient le savoir-faire traditionnel des artisans vietnamiens issus de minorités ethniques et finance la construction d’écoles dans des villages du nord du Vietnam. 
 
Ensemble, ils réalisent une première campagne de financement participatif qui donnera lieu à la production de 300 paires de baskets. Suivra une deuxième collection de sneakers en cuir, sans chrome, qui se conclura par 700 pré-commandes.

Quatre ans et une crise du Covid plus tard, les fondateurs de N’go reviennent sous les projecteurs avec une nouvelle collection de trois modèles dont la composition est faite entre 40 et 68% de matières recyclées (bouteilles plastiques, sciure de bois, liège). 

Toujours fabriquée au Vietnam, cette troisième collection est réalisée par des artisans de la minorité des Thaïs blancs regroupée au sein de différentes coopératives, les tissages colorés et motifs traditionnels étant entièrement faits à la main. Grâce à leur partenariat avec l’ONG Sao Bien (à laquelle N’go reverse 2% de son chiffre d’affaires), quatre écoles ont déjà été construites dans les provinces du Vietnam.


La basket N'go et son motif tissé vietnamien - DR


Pour l’instant distribuée dans une centaine de points de vente répartis dans dix pays – la France étant le premier marché via notamment onze magasins Galeries Lafayette – la marque N’go espère atteindre rapidement les 200 points de vente. 
 
Revendiquant un chiffre d’affaires de 500.000 euros en 2019 -, la société doit, avec la crise du Covid, revoir ses ambitions à court terme. "Notre objectif était de réaliser un million d’euros sur 2020, explique Kevin Gougeon, un chiffre rectifié à 800.000 euros et un ralentissement effectif mais qui ne nous empêche pas d’assurer nos développements, de payer notre salariée responsable de la communication et d’engager un responsable web et marketing".
 
La crise du coronavirus a aussi poussé les fondateurs à cibler de nouveaux marchés : "Nous mettrons davantage notre attention l’Autriche, l’Allemagne, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg, moins touchés par la crise et sur lesquels nous avons un distributeur exclusif qui achète nos stocks, plutôt que sur l’Espagne ou l’Italie". Les fondateurs ont en revanche maintenu leurs commandes de production au Vietnam. 
 
Si pour l’heure, aucun projet d’ouverture de magasin n’est au programme, les créateurs de la marque N’go misent sur le développement de leur e-commerce qui représente aujourd’hui la moitié des ventes. Un site qui devrait accueillir en novembre, juste avant Noël, un nouveau segment de produits. "Nous réfléchissons à la bagagerie et au prêt-à-porter", conclut les créateurs.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com