×
5 117
Fashion Jobs
CARVEN
Chef de Projets E-Commerce
CDI · PARIS
FASHION CONSULTING
Responsable Showroom Paris
CDI · PARIS
MP L'OCCITANE
CDI - Chef de Projet Animation CRM Europe - l'Occitane en Provence H/F
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Marseille (13) H/F
CDI · MARSEILLE
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Amiens (80) H/F
CDI · AMIENS
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Nantes (44) H/F
CDI · NANTES
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Val Thoiry (01) H/F
CDI · THOIRY
DCM JENNYFER
Chef de Produit Accessoires (H/F)
CDI · CLICHY
SHOWROOMPRIVE.COM
Directeur Production Merchandising et Contenu Editorial - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Wms Manhattan et Outils Opérations - H/F
CDI · SAINT-DENIS
DORMEUIL
Coordinateur (Trice) Commercial (e)
CDI · WISSOUS
TAPE À L'OEIL
Responsable Achat Média Online (H/F)
CDI · WASQUEHAL
SMCP
Transformation Manager - Customer Experience & CRM H/F
CDI · PARIS
HERMES MAISON
Responsable Achats et Supply Chain (H/F)
CDI · PANTIN
GUCCI FRANCE
Gucci Hrbp CDI (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL
Responsable de Production PAP Luxe H/F
CDI · PARIS
LA REDOUTE
Responsable Publication Produit International H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Chargé de CRM Confirmé H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Chargé d'Acquisition/Trafic H/F
CDI · ROUBAIX
LA HALLE
Chef de Produit Achat Femmes (H/F)
CDI · WASQUEHAL
LA HALLE
Chef de Produit Achat Marques Chaussures (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Account Manager Footwear -Tommy Hilfiger - Secteur Nord Est
CDI · PARIS
Publié le
15 mai 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Naf Naf placée en redressement judiciaire

Publié le
15 mai 2020

En quête de repreneurs, alors que son propriétaire le groupe chinois La Chapelle se désengage, Naf Naf est entrée ce 15 mai dans une procédure de redressement judiciaire déclenchée par le tribunal de commerce de Bobigny. L'objectif est de faciliter le changement de main de l'enseigne de mode.


Collection printemps-été 2020 - Naf Naf


Depuis quelques mois, la marque de prêt-à-porter féminin fait l'objet d'un processus de recherche de nouveaux investisseurs, guidée par un dispositif de pré-pack cession piloté par la banque d'affaires Wingate. Un outil qui permet de concevoir un projet de reprise en phase amiable et avec confidentialité.

Quatre marques d'intérêt ont été enregistrées, et deux offres de rachat ont finalement été formulées. L'une émane du groupe Beaumanoir, propriétaire des enseignes Cache Cache, Morgan, Bonobo et Bréal, qui entend renforcer son pôle de marques en s'adjugeant Naf Naf. L'autre est à l'initiative d'un des fournisseurs de l'enseigne depuis 1986, SY Corporate. Un acteur turc qui disposant de sites de production en Tunisie en en Turquie, et qui est actif dans l'Hexagone, puisque déjà impliqué dans un projet de reprise : celui de la marque féminine Sinéquanone en novembre dernier

Le groupe Beaumanoir entend reprendre 263 employés sur 1170, contre 955 salariés repris pour SY Corporate. "L'offre de Beaumanoir, qui correspondrait à une intégration horizontale (synergies avec la marque Morgan), est décevante en terme d'emploi.  La proposition de SY Corporate, à laquelle je suis favorable, serait une intégration verticale, reprenant la grande majorité du personnel et permettant des gains de marges importants via la suppression des intermédiaires sur le plan du sourcing et de la fabrication. Une alliance industrielle qui permet plus d'agilité", exprime Stéphane Cohen, président de Wingate, qui a centralisé la recherche d'investisseurs. L'actuelle direction de l'enseigne, menée par Luc Mory, resterait en place dans ce second cas.

Ces deux dossiers doivent être examinés par les organes de la procédure, lors d'une audience prévue le 9 juin prochain. L'ouverture du redressement judiciaire est déclenchée pour permettre leur examen par le tribunal, aucun appel d'offre n'a été rouvert pour l'occasion. Il n'y aura donc pas d'autre candidat à la reprise. "En cette sortie de crise, il est urgent de donner un nouvel actionnaire à Naf Naf", poursuit Stéphane Cohen.

Touchée par la crise du Covid-19, Naf Naf subit surtout la déroute de son propriétaire La Chapelle, qui ne peut plus la soutenir. En 2018, la marque avait été cédée par le groupe Vivarte à ce groupe chinois spécialiste de l'habillement, pour 52 millions d'euros. Née en 1973 sous la houlette des frères Pariente, Naf Naf avait rejoint le giron de Vivarte en 2007, qui s'en est finalement séparé dix ans plus tard pour éponger sa dette.

L'enseigne s'appuie aujourd'hui en France sur un réseau de 243 magasins dont 75 affiliés et dispose aussi de points de vente à l'export. En 2019, l'entreprise aurait présenté un bilan annuel stable, autour de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 80% a été réalisé sur le marché tricolore.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com