×
Par
Reuters
Publié le
20 sept. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nestlé met en vente sa division soins de la peau

Par
Reuters
Publié le
20 sept. 2018

Zurich (Reuters) - Nestlé a déclaré jeudi qu’il mettait en vente sa division soins de la peau, une annonce qui intervient alors que le numéro un mondial de l’alimentation reste sous la pression du fonds spéculatif américain Third Point pour accélérer son recentrage. Après un examen stratégique mené plus tôt dans l’année, le conseil d’administration du géant suisse a décidé de mettre davantage l’accent sur les produits d’alimentation, de boissons et de santé nutritionnelle.


Photo prise le 12 avril 2018 - REUTERS/Pierre Albouy


Le groupe suisse a déclaré étudier les options stratégiques pour sa filiale, indiquant que « les opportunités de croissance future de Nestlé Skin Health se situent de plus en plus en dehors du périmètre stratégique du groupe ».

La division Skin Health, qui regroupe les marques de soins de la peau Cetaphil et Proactiv, ainsi que les marques du laboratoire dermatologique Galderma, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de francs suisses (2,38 milliards d’euros) en 2017, soit 3 % des ventes totales de Nestlé.

Galderma est passé sous contrôle total de Nestlé après le rachat de la part de L’Oréal dans leur coentreprise en 2014.

Jean-Philippe Bertschy, analyste chez Vontobel estime que cette division pourrait valoir de six à 6,5 milliards de francs suisses, hors dettes financières, provisions et impôts différés. Il ajoute que la vente pourrait rapporter entre six et huit milliards de francs. Un autre analyste cite le chiffre de sept milliards de francs.

L’annonce de Nestlé constitue « une évolution importante et positive, à la fois en soi et comme symbole de la volonté de se débarrasser des vaches sacrées afin de créer de la valeur pour les actionnaires », commentent des analystes de Jefferies, qui évoquent notamment la possibilité d’une cession à L’Oréal.

« Une orientation stratégique plus ciblée sur les produits d’alimentation, de boissons et de santé nutritionnelle offre une meilleure opportunité de croissance rentable à long terme et s’accorde pleinement avec la raison d’être de notre entreprise », déclare le président du conseil Paul Bulcke dans un communiqué.

Nestlé ajoute que la revue stratégique de sa division devrait être terminée à la mi-2019.

La pression mise par les actionnaires sur le groupe pour qu'il se désengage du secteur du soin et de la beauté s'est également manifestée ces derniers mois par la demande de la vente de la participation de Nestlé dans son allié historique, le géant du secteur L'Oréal à hauteur de 23,17 %. Participation qui faisait l'objet d'un pacte de stabilité avec la famille Bettencourt, rompu au printemps par Nestlé. Celui-ci peut donc désormais envisager une cession partielle ou totale, une option à laquelle certains veulent croire d'autant plus compte tenu de cette décision stratégique de Nestlé de vendre son pôle Skin Health et de se désengager de ce segment.

La rédaction avec Reuters
 

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.