New Look fait faillite en Belgique

Alors qu’elle a tout récemment conclu un accord pour restructurer sa dette, passant du même coup aux mains de ses créanciers, New Look poursuit sa cure d’amaigrissement. L’enseigne britannique a annoncé qu’elle avait déposé le bilan le 16 janvier en se déclarant insolvable auprès du tribunal de commerce de Bruxelles, préparant donc sa sortie du marché belge.


Le magasins bruxellois de l'enseigne, situé dans le centre Anspach. - New Look

« Après un examen de sa situation financière et commerciale, New Look Belgique, qui exploite actuellement six magasins en Belgique, a conclu qu’elle était incapable de poursuivre ses activités et a décidé d’y mettre fin, justifie la chaîne dans un communiqué. L’entreprise n’a pas réalisé les ventes et la rentabilité nécessaires ».

Cette faillite concerne sur place environ 110 salariés. Le quotidien national La Libre Belgique indique ce 17 janvier que les employés de la marque, réunis en assemblée générale à Bruxelles ont voté la grève, dénonçant la procédure choisie par l’entreprise, qui contourne selon les syndicats la législation permettant aux salariés d’obtenir des indemnisations et mesures de soutien. Une audience est programmée la semaine prochaine devant le tribunal.

En difficulté depuis plusieurs saisons sur le créneau de la mode à bas prix, l’enseigne précise également que « l'examen stratégique des autres marchés internationaux de New Look se poursuit », incluant l’Hexagone où la marque avait dans un premier temps annoncé un plan social à l’automne dernier avant de se rétracter et d’ordonner un audit de la filiale tricolore. Plusieurs fermetures de magasins pourraient s’opérer en France au cours de l’année, une sortie totale du pays étant pour l’instant encore exclue.

Rappelons que le 14 janvier, la société a dévoilé un nouvel accord concernant sa dette : elle culminait à 1,35 milliard de livres, et sera ainsi ramenée à 350 millions de livres. En contrepartie, les différents créanciers de l’enseigne anglaise (dont elle ne communique pas les noms) détiendront 72 % de la société, tandis que Brait, son propriétaire depuis 2015, conservera 20 % du capital en tant qu’actionnaire minoritaire. Lors de son exercice 2017/18, ses ventes avaient fléchi de 7,3 %, à 1,34 milliard de livres (1,52 milliard d'euros), tandis que son résultat opérationnel s’était affiché à -74,3 millions de livres (-84,4 millions d'euros). 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER