×
7 102
Fashion Jobs

New Look : la direction envisagerait également une mise en vente

Publié le
today 25 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A la mi-janvier, la direction de New Look annonçait avoir conclu un accord de refinancement de sa dette, dont une partie serait convertie en capital : le fonds Brait, qui détenait l’enseigne depuis 2015, perdrait alors la majorité au profit des créanciers de l’enseigne de mode britannique. Selon The Guardian, une autre option est également envisagée pour parvenir à résorber sa dette, celle de la mise en vente de l’entreprise.


New Look développe des lignes prêt-à-porter et accessoires, pour la femme et pour homme. - New Look


Le quotidien anglais explique avoir eu accès à une note de New Look confiée aux créanciers : ce document stipule que, pour mener à bien la restructuration, « il pourrait être nécessaire de lancer un processus de vente pour le groupe auquel d’autres parties intéressées pourraient participer ». The Guardian poursuit en expliquant que, dans ce cas-là, « New Look devra peut-être démontrer qu’il n’y avait pas de meilleure alternative afin d’éviter toute contestation judiciaire des créanciers ». L’enseigne n’a pas communiqué publiquement sur le sujet.

Le premier accord dévoilé a pour but de ramener la dette de la marque de prêt-à-porter, qui culminait à 1,35 milliard de livres, à 350 millions de livres. Lors de cette annonce il y a 10 jours, le président du conseil d’administration, Alistair McGeorge, concédait qu’il « est clair depuis un certain temps que le niveau d’endettement actuel limite notre capacité à accélérer notre plan de redressement ». « Un bilan sensiblement allégé et une structure de capital plus flexible nous permettront de mieux naviguer dans un environnement de marché difficile ». A l’étranger, New Look resserre actuellement son activité : elle a mis en faillite sa filiale belge et analyse son homologue française avant de possiblement restructurer celle-ci.

Née en 1969, la marque indique gérer à ce jour près de 600 magasins au Royaume-Uni et 300 en Europe et en Asie. Ses ventes ont chuté de 7,3 %, à 1,34 milliard de livres (1,52 milliard d'euros), lors de son exercice 2017/18.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com