×
Publicités
Publié le
14 janv. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

New Look va être cédée à ses créanciers pour résorber sa dette

Publié le
14 janv. 2019

Souffrant depuis plusieurs saisons sur le marché de la mode à petits prix, New Look emploie les grands moyens pour conserver la tête hors de l’eau. L’enseigne britannique annonce ce 14 janvier que son propriétaire depuis 2015, le fonds d’investissement Brait, a négocié la restructuration de sa dette en faisant entrer les créanciers au capital.


Collection hiver 2018/19 - New Look


La dette de la marque de prêt-à-porter, qui culminait à 1,35 milliard de livres, sera ainsi ramenée à 350 millions de livres. Soit une résorption de 80 %. De plus, 150 millions de livres seront injectées au capital par l’émission d’une nouvelle obligation. En contrepartie, les différents créanciers de l’enseigne anglaise détiendront 72 % de la société, tandis que Brait conservera 20 % et que les dirigeants actuels détiendront 5 %. D’autre part, les intérêts payés annuellement par l’entreprise diminuent, passant de 80 à 40 millions de livres.

« L’accord signé aujourd’hui représente une étape cruciale dans notre plan de redressement et jette les bases pour garantir la rentabilité future et à long terme de New Look. (…) Il est clair depuis un certain temps que le niveau d’endettement actuel limitait notre capacité à accélérer notre plan de redressement, a commenté Alistair McGeorge, le président du conseil d’administration. Un bilan sensiblement allégé et une structure de capital plus flexible nous permettront de mieux naviguer dans un environnement de marché difficile. »

Il n’existe plus d’échéance à court terme concernant cette dette, la prochaine date butoir est désormais fixée à 2024, « ce qui réduit le risque de refinancement » dans les années à venir, souligne la direction. La transaction impliquant les créanciers devrait elle s’achever au cours du premier trimestre de l’exercice 2019/20 de New Look, soit entre avril et juin prochains.


Née en 1969, la marque revendique à ce jour près de 600 magasins au Royaume-Uni et 300 en Europe et en Asie - DR


Côté chiffres, rappelons que pour son exercice 2017/18, la société avait vu des ventes se replier de 7,3 %, à 1,34 milliard de livres (1,52 milliard d'euros), et sa perte s’aggraver, son résultat opérationnel s’étant affiché à -74,3 millions de livres (84,4 millions d'euros). Pour l’exercice en cours, New Look affirme avoir effectué quelques progrès lors des deux premiers trimestres, mais l’activité s’est révélée en berne en décembre dernier : le chiffre d’affaires du mois a dévissé de 5,7 % au Royaume-Uni, « du fait de la baisse de fréquentation et de l’augmentation de l’activité promotionnelle ».

En France, New Look est également en difficulté. Après avoir annoncé un plan de restructuration incluant des suppressions d’effectifs, la direction britannique a finalement temporisé, engageant Paul-Henri Cécillon pour tenter de redresser la barre. Un plan social n’est pas exclu à l’issue de l’audit qui est actuellement en cours dans la filiale tricolore.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com