×
5 776
Fashion Jobs
HERMES SERVICES GROUPES
CDI - Acheteur Indirects (f/h)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
JULES
Merchandise Planner (H/F)
CDI · ROUBAIX
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT S.A.S.
Saint Laurent Juriste Commercial H/F
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT S.A.S.
Saint Laurent Contrôleur de Gestion Siège H/F
CDI · PARIS
SINTEL
Chef de Produit Sénior (H/F)
CDI · NANTES
SINTEL FASHION INTERNATIONAL
HR Business Partner IT (H/F)
CDI · PARIS
MP L'OCCITANE
CDI - Chef de Projet Digital Senior Acquisition & Media - Europe, UK, us H/F - Erborian
CDI · PARIS
MAISON MATISSE
Responsable Commercial International
CDI · PARIS
CASAMANCE
Charge d'Affaires Junior Paris /Idf
CDI · PARIS
PVH CORP.
Account Manager Shoes - Tommy Hilfiger & Calvin Klein- Secteur Nord Est
CDI · PARIS
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - c.c Centre 2 - st Etienne - CDI - 35h - f/h
CDI · SAINT-ÉTIENNE
IZIPIZI
Sales Representative UK (H/F)
CDI · PARIS
IZIPIZI
Sales Representative Benelux (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Attaché.e Commercial.e Mode Femme Sud-Est
CDI · LYON
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Contrôleur Financier Retail Monde (f/h)
CDI · PARIS
CITY ONE
Office Manager H/F
CDI · PARIS
KARA
Gestionnaire RH (H/F)
CDI · PARIS
SMCP
Chef de Projet IT CRM H/F
CDI · PARIS
MARIONNAUD
Responsable Régional Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
DIM
Chef de Produits Dim Homme Stratégique & Opérationnel (H/F)
CDI · RUEIL-MALMAISON
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stocks / Stock Keeper - Barbes - Paris - CDI - 35h - f/h
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
8 févr. 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

New York : une "Fashion Week" en mode mineur et sous le signe du changement

Par
AFP
Publié le
8 févr. 2009

NEW YORK (Etats-Unis), 8 fév 2009 (AFP) - Marc Jacobs a divisé par trois le nombre de ses invités, Betsey Johnson et quelques autres ont renoncé aux présentations coûteuses : la "Fashion Week" automne-hiver 2009/2010 s'ouvre vendredi 13 février à New York en mode mineur et sous le signe du "changement".


Marc Jacobs collection printemps-été 2009

Au fil des semaines, les brèves du Women's Wear Daily, le quotidien le mieux informé sur l'état de l'industrie de la mode, sonnent le glas ici d'un magasin, là d'une chaîne, n'épargnant ni la grande distribution ni le luxe, ni les stylistes émergents ni les grands noms.

Parfois, une bonne nouvelle sonne presque comme une fausse note dans un concert de désolation: ainsi, après l'annonce de la faillite du joaillier Fortunoff, des 2 000 licenciements à venir chez Estée Lauder ou des 7 000 chez Macy's, le PDG du groupe de luxe français LVMH, Bernard Arnault, a-t-il annoncé une stagnation des bénéfices mais une hausse des recettes au quatrième trimestre 2008 et l'ouverture en 2009 de 25 nouveaux magasins.

Le couturier italien Giorgio Armani ouvre lui aussi une nouvelle boutique de quatre étages et 4 000 mètres carrés le 18 février sur la prestigieuse 5ème Avenue, un "concept store" qui proposera dans le même espace les collections les plus luxueuses et les lignes "Armani Jeans".

"Ce projet spécial requiert une bonne dose de courage (...)", dit dans un communiqué le créateur, qui prône "la provocation" et la "liberté d'expression" pour interpréter "le changement" et la "tendance actuelle au mélange des genres", sous l'étiquette de l'excellence.

Dans un monde où la sur-consommation est en voie d'extinction, la qualité semble devenir le leitmotiv.

Le nombre d'exposants inscrits a un peu diminué par rapport aux 80 stylistes de septembre dernier. Ils seront tout de même plus de 70, avec les habituelles vedettes comme Ralph Lauren, Diane von Furstenberg ou Calvin Klein, et de nouveaux venus comme le couturier libanais Georges Chakra.

Certains créateurs ont regroupé leurs budgets et présentent un défilé conjoint, comme Mara Hoffman, Sergio Davila et Nicholas K. D'autres vont montrer des collections composées de 25 à 30 pièces contre les 30 à 40 habituelles.

Les cavaliers seuls, comme Marc Jacobs, qui ne figure jamais sur la liste officielle et invite d'habitude quelque 2 000 personnes à l'ancienne armurerie du sud de Manhattan, a réduit sa liste à 700, provoquant une course encore plus effrénée aux petits cartons.

Beaucoup d'invitations sont arrivées dans des enveloppes noires, donnant une impression générale d'austérité, voire de deuil.

Mais la mode est loin d'avoir vécu. En prévision du retour des beaux jours, le maire de la ville Michael Bloomberg a annoncé le déménagement de la Fashion Week à l'automne 2010 au Parc Damrosch dépendant du centre artistique et musical du Lincoln Center. Un contrat a été signé pour cinq ans, a-t-il indiqué.

L'espace de près de 9 000 mètres carrés, contre 7 000 dans Bryant Park à Times Square, offrira en outre la possibilité d'organiser des événements dans les salles du Centre.

"Notre société a adopté le mot d'ordre du changement, et il est temps pour nous de changer", a expliqué le vice-président de la Fashion Week, Fern Mallis.

"L'industrie de la mode est vitale pour l'économie de New York, elle emploie plus de 175.000 personnes et représente des milliards de dollars en salaires et revenus chaque année. Promouvoir la Fashion Week et lui assurer un succès à long terme est plus important que jamais en ces temps difficiles", a conclu le maire.

Par Paola MESSANA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.