×
Publicités
Publié le
25 août 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

NFT: Nike en pointe grâce à sa filiale RTFKT

Publié le
25 août 2022

Quel est le potentiel des NFT? Il y a encore quelques mois, les perspectives étaient radieuses pour ce marché émergent des jetons non fongibles. L'analyste financier Jefferies voyait le marché peser 80 milliards de dollars en 2025; c'était même une prévision à 147 milliards en 2026 pour la société Technavio. Mais ces derniers mois, l'emballement est légèrement retombé, les consommateurs prêts à acquérir ces produits digitaux semblant pour l'heure frileux. De nombreux acteurs de l'art, de la mode et du luxe se sont toutefois engagés dans cette technologie innovante, à l'instar de Dolce&Gabbana avec sa Collezione Genesi, Lacoste avec UNDW3 ou encore Gucci avec l'opération 10KTF Gucci Grail.


DR


Avec quel impact? Les résultats commerciaux et les retombées sont complexes à évaluer. Toutefois, des spécialistes des cryptomonnaies et des NFT tentent d'exploiter des outils d'analyse de blockchain afin d'avoir des enseignements.

C'est le cas avec Dune Analytics où l'on trouve des détails sur les performances de certaines marques... et même un classement des revenus générés par le lancement de NFT par des marques, d'après des données recueillies sur la blockchain Ethereum. Ethereum, avec sa cryptomonnaie Ether, est l'un des acteurs forts du secteur, et ses données, si elles ne donnent pas une vision globale de ce marché, permettent de tirer quelques enseignements.

Premier enseignement: avec moins de 300 millions de dollars générés pour les dix premières marques de ce classement, le business est encore très limité. Et les acquéreurs sont encore peu nombreux et peu aguerris. En moyenne, ces "mineurs" (les personnes qui participent à une blockchain), en sont à leurs premiers achats de NFT.


Gucci et 10KTF - Gucci


Deuxième enseignement : Si l'on trouve des acteurs comme le New York Times ou Budweiser dans ce classement, la mode et le luxe sont bien présents, trustant les cinq premières places.

Nike est loin devant dans le domaine. Le géant du sportswear a engendré plus de 185 millions de dollars de revenus grâce aux NFT... un montant sept fois supérieur au deuxième du classement, la maison italienne Dolce&Gabbana  (plus de 25 millions de dollars). Il devance aussi largement Tiffany (plus de 12 millions), Gucci (près de 12 millions) Adidas (près de 11 millions) ou Lacoste (1 million).

Ce succès de Nike n'est pas sans rapport avec l'acquisition fin 2021 de la start-up RTFKT - à prononcer 'artifact' -, spécialisée dans la conception de vêtements et de sneakers virtuels. La première collection de sneakers en version numérique de la marque américaine, mise en vente en avril dernier, s'est d'ailleurs arrachée à prix d'or, se revendant en 'seconde main' à 8.500 dollars en moyenne.

Baptisées "CryptoKicks", ces sneakers ont été pensées pour les avatars des acquéreurs dans le métavers - et les collectionneurs. L'équipementier sportif s'est fait une place de choix dans ces nouveaux mondes virtuels, avec Nikeland, accessible sur Roblox. En mars dernier, Nike faisait état de près de 7 millions de visiteurs dans son espace sur le métavers.

Le relatif succès de Nike, dont on ne sait pas combien il a investi pour racheter la start-up créée en 2020, laisse à penser qu'un élément de performance est de disposer d'un studio dédié. D'autant plus que le potentiel commercial pourrait être sur le long terme.


Modèle NFT Nike x RTFKT - RTFKT


Troisième enseignement: les royalties pourraient devenir incontournables dans la constitution de ce marché. En effet, la signature des NFT, qui en font un objet digital unique, permet la propriété de cet objet, mais aussi le suivi et la rémunération du créateur à chaque revente via un système de royalties.

Selon les données traitées par Dune Analytics, près de la moitié des revenus de Nike sont générés par ces royalties qui vont de 5% sur la revente des NFT stars de RTFKT "CloneX" à 15% pour d'autres créations.

Dans le domaine, Adidas a aussi engrangé 4,75 millions de dollars en royalties sur ses 11 millions. En revanche, Tiffany ne semble pas avoir bénéficié de royalties. Reste à savoir si ses acheteurs ont conservé leurs NFT, ou si le joaillier du groupe LVMH n'avait pas appliqué de royalties. Avec cet énorme potentiel à la revente, les marques ont donc intérêt à attiser l'intérêt pour leurs propositions NFT.


CloneX a collaboré avec l'artiste japonais Murakami - CloneX


Soit via du gaming, avec des challenges ou des quêtes, soit avec le lancement de nouveaux NFT qui permettent au passage de remettre en avant les produits stars déjà lancés. Dans ce domaine, à l'instar de ce que fait Nike avec le lancement de modèles chaque semaine, RTFKT semble bénéficier d'une stratégie de lancements réguliers. A chacun de ceux-ci, sa collection de NFT phares "CloneX" voit un regain de transactions sur le marché secondaire.

Le secteur du luxe, qui maîtrise lui aussi ce rythme de lancements très fréquents de collections ou produits, devrait pouvoir bénéficier de cette tendance. Mais celui-ci est toutefois très dépendant du marché chinois. L'empire du Milieu ayant très largement interdit l'utilisation des cryptomonnaies et des blockchains comme Ethereum, on se demande quel pourrait être le potentiel... A moins que les marques optent pour BSN, la blockchain chinoise pour développer leur proposition sur cet immense marché. Regarder la stratégie de Nike sur le sujet devrait être source d'inspiration.

Avec ETX Daily Up

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com