×
Publicités
Publié le
10 déc. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nike entend bloquer les chaussures Primeknit d'Adidas aux États-Unis

Publié le
10 déc. 2021

La guerre des brevets sur la chaussure tricotée (Knitted upper shoes) n'est pas finie. Nike a demandé à la Commission du commerce international des États-Unis de bloquer les importations de plusieurs types de chaussures Adidas qui, selon le géant américain, violent ses brevets couvrant sa technologie de conception de chaussures légères tricotées Flyknit.


Les produits Primeknit bientôt bannis aux USA? - Adidas



Dans une plainte déposée mercredi, Nike a déclaré que 49 modèles de chaussures de son rival allemand, qui utilise la technologie Primeknit prétendument similaire d'Adidas, enfreignent six brevets Nike.

Il s'agit là de la suite logique d'une opposition entamée il y a bientôt 10 ans entre les deux mastodontes du sport. En 2012, Nike présentait en premier sa technologie de tige de chaussure en tricot baptisée Flyknit. Selon Nike, Adidas a introduit le Primeknit cinq mois après en reprenant sa technologie. Adidas, qui a présenté ses premiers modèles Primeknit lors des JO de Londres à l'été 2012, défend de son côté le fait que la technologie existait de longue date. Depuis, les procédures s'enchaînent en Europe et aux États-Unis, au rythme des offensives de Nike et des appels d'Adidas.

L'année dernière, le groupe allemand avait échoué dans sa tentative d'invalider deux des brevets Nike devant la cour d'appel du circuit fédéral des États-Unis.

Nike passe donc à l'offensive outre-Atlantique pour empêcher la commercialiser des produits Primeknit avec ce dépôt de plainte baptisé In the Matter of Certain Knitted Footwear, No. 337-TA-3580, U.S. International Trade Commission.

Un porte-parole d'Adidas a déclaré dans un courriel que la société analysait la plainte et qu'elle se défendrait contre les allégations, ajoutant que sa technologie Primeknit "est le résultat d'années de recherche dédiée".

Nike et son avocat Christopher Renk du cabinet Arnold & Porter Kaye Scholer n'ont pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

Nike a déclaré dans la plainte que sa technologie Flyknit est une nouvelle façon de fabriquer les parties supérieures des chaussures, lui permettant de créer des chaussures qui "excellent en termes de performance, de design et d'esthétique tout en réduisant les matériaux et les déchets".

Nike utilise cette technologie pour fabriquer des chaussures lifestyle et des produits performance, notamment pour la course à pied, le basket-ball et le football. La société met en avant que des athlètes superstars comme LeBron James et Cristiano Ronaldo portent des chaussures Flyknit.

Les chaussures Adidas qui enfreignent prétendument les brevets comprennent des chaussures de loisirs, des crampons de football, des chaussures de course et des chaussures de randonnée, et font partie de ses gammes Ultraboost, Terrex et X Speedflow, entre autres.

Avec Reuters
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com