×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nike publie son rapport d’impact 2020

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 mars 2021

L'équipementier sportif américain Nike vient de publier son rapport d’impact 2020, dévoilant les progrès réalisés en matière de respect de l’environnement, de responsabilité sociétale et de diversité. De nouveaux objectifs ont été fixés pour 2025.


Nike se fixe de nouveaux objectifs ambitieux pour 2025


Pour 2020, Nike s’était notamment fixé des objectifs en matière de réduction des émissions de CO2 au sein de sa chaîne d’approvisionnement. Le rapport indique qu'aux États-Unis et au Canada, les installations possédées et exploitées par l’entreprise utilisent désormais 100% d’énergies renouvelables.

Dans ces deux pays, les sous-traitants de la marque pour la teinture textile et les finitions ont quant à eux réduit leur consommation d’eau de 30%. Chez les principaux fabricants de chaussures du groupe, 99,9 % des déchets de production ont évité la décharge en 2020, toujours selon ce rapport.

La société a aussi lancé plusieurs projets communautaires, dont la mise en place d’un programme de formation intitulé "Coaching Girls" et destiné aux jeunes filles entraînant bénévolement des équipes de sport. En s’appuyant sur ses partenariats avec des organisations comme le Comité olympique et paralympique des États-Unis, la marque à la virgule assure vouloir promouvoir une culture du sport plus inclusive pour les filles.
 
Le groupe a également poursuivi son projet "Made to Play", visant à encourager les enfants à pratiquer une activité physique. En 2020, plus de 6.700 employés de Nike dans 29 pays ont consacré bénévolement plus de 60.000 heures de leur temps à cette initiative.
 
Sur le terrain de la lutte contre les discriminations, le détenteur des labels Nike, Converse, Jordan Brand et Michael Jordan annonce avoir versé au total plus de 140 millions de dollars à des associations dédiées à la promotion de l’égalité raciale aux États-Unis.
 
Au sein de l’entreprise, des mesures de diversité et d’égalité ont permis d’augmenter la représentation des femmes de 49,5%. 29% des équipes de direction et de vice-présidence aux États-Unis sont maintenant composées de minorités raciales et ethniques.
 
"Nous sommes fiers des progrès effectués, mais nous savons qu’il ne s’agit que d’un début", pointait le PDG de Nike John Donahoe à l’ouverture de la présentation du rapport d’impact.
 
D’ici 2025, l’entreprise vise 50% de femmes au sein de ses équipes dans le monde et 45% à des postes de vice-présidence ou de niveau supérieur. Aux États-Unis, au moins 35% des équipes de direction et de niveau supérieur devront être composées de minorités raciales et ethniques.
 
Pour l’environnement, le groupe prévoit de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 70% dans les installations qu’il possède ou exploite au cours des cinq prochaines années.
 
D’ici 2025, le groupe s'engage par ailleurs à ce que plus aucun déchet ne termine à la décharge, et qu'au moins 80% de ces déchets soient recyclés et utilisés pour confectionner de nouveaux produits Nike. Enfin, le groupe veut réduire de 25% sa consommation d’eau propre dans les domaines de la teinture textile et des finitions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com