×
Publicités
Par
Bloomberg
Publié le
25 août 2023
Temps de lecture
4 minutes
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nike: un ralentissement de l'activité annoncé par son principal fournisseur de chaussures à Taïwan

Par
Bloomberg
Publié le
25 août 2023

Les sportifs sont à court de souffle. Les signes d'une baisse de la demande en articles de sport ont conduit l'action de Nike Inc. à une série de baisses record, et l'indicateur de faiblesse le plus important provient d'un fournisseur clé de Taïwan, Pou Chen Corp.


Nike


Les actions du géant de l'habillement sportif basé dans l'Oregon ont chuté pour la dixième journée consécutive mercredi, la plus longue baisse depuis sa cotation en Bourse il y a quarante-trois ans. Si le malaise économique de la Chine, notamment la faiblesse persistante de la consommation intérieure, est un bouc émissaire facile, il n'explique pas vraiment la situation. La Grande Chine ne représente que 14% des ventes de Nike, et le chiffre d'affaires y a déjà chuté depuis le pic atteint au cours de l'exercice fiscal qui s'est achevé en mai 2021.

Nike réalise 42% de son chiffre d'affaires en Amérique du Nord et les deux tiers des ventes mondiales proviennent des chaussures. Le chiffre d'affaires de la division chaussures pour le quatrième trimestre, qui s'est achevé le 31 mai, a augmenté de 7%. C'est moins que les croissances à deux chiffres enregistrées au cours des deux périodes précédentes, mais cela reste une progression. La situation n'a pas toujours été aussi favorable en période de crise économique. Le chiffre d'affaires a chuté de 4,8% au cours de l'exercice 2020, lorsque le Covid-19 a éloigné les gens des salles de sport et des terrains de course, tandis qu'il a subi une légère contraction en 2010, dans le contexte de la crise financière mondiale.

Les États-Unis ne sont peut-être pas en récession aujourd'hui, mais les ménages ont presque épuisé l'épargne excédentaire accumulée pendant la pandémie et peuvent ressentir un mélange de peur et d'ennui. Lorsque le ministère américain du commerce a annoncé la semaine dernière que les ventes au détail de juillet avaient augmenté de 2,5% par rapport à l'année précédente, la catégorie comprenant les articles de sport a chuté de 0,5%, soit sa deuxième baisse mensuelle consécutive. Il est probable que les dépenses liées à l'achat de nouvelles tenues de sport aient atteint leur limite et que Nike en subisse les conséquences.

Les investisseurs avisés surveillent Pou Chen. Basée dans la ville de Taichung, au centre de Taïwan, l'entreprise est le plus grand sous-traitant mondial de chaussures de sport de marque, comptant Nike et Adidas AG parmi ses clients. L'année dernière, elle a expédié 273 millions de paires à un prix moyen de 20,73 dollars l'unité. Ni Pou Chen ni ses clients ne révèlent l'étendue de leur relation, mais les documents déposés par la société taïwanaise montrent que son plus gros client a représenté 25% de son chiffre d'affaires, soit 2,1 milliards de dollars, l'année dernière.  

Pou Chen est une entreprise discrète et souvent méconnue des investisseurs étrangers: seuls quatre analystes du côté de la distribution suivent l'action. Mais l'entreprise est cotée à Taïwan, où les sociétés sont tenues de communiquer leur chiffre d'affaires tous les mois. Son dernier rapport date du 10 août, et les données sont peu réjouissantes.

Le chiffre d'affaires a chuté de 17% en juillet et l'entreprise est désormais en passe de connaître une baisse de 7,7% pour cette année. Pire encore, l'unité des chaussures a enregistré une baisse de 20%, ce qui porte le recul de cette division à 13% depuis le début de l'année. Une réduction soudaine et importante de l'activité d'un fournisseur majeur est le signe que des clients comme Nike et Adidas réduisent leurs commandes sans grand espoir d'une reprise prochaine.

Le groupe allemand Adidas a déjà donné des signes de difficultés lorsqu'il a annoncé ses résultats le 3 août, qui incluaient une baisse de 16% du chiffre d'affaires réalisé en Amérique du Nord. Cette région ne représente que 28% des ventes de l'équipementier, de sorte que l'impact direct des États-Unis est limité.

Les mauvaises nouvelles du distributeur américain Dick's Sporting Goods Inc. ont assombri le tableau, mais pourraient être trompeuses: la principale faiblesse de cet acteur est due à une recrudescence des vols dans ses magasins aux États-Unis. Foot Locker Inc. a également publié de mauvais résultats pour le deuxième trimestre et a revu à la baisse ses prévisions pour l'ensemble de l'année, signe que la situation n'est vraiment pas brillante.

Et cela devrait continuer. À la fin du mois de juin de cette année, Pou Chen avait réduit ses effectifs mondiaux à 280.888 personnes, soit 56.000 de moins qu'il y a un an et le chiffre le plus bas depuis au moins dix ans. La plupart de ces travailleurs se trouvent en Asie du Sud-Est ; 46% de sa production provient d'Indonésie et 38% du Vietnam.

Une réduction continue des commandes a incité une division de Hô Chi Minh-Ville qui emploie 50.000 personnes - Pouyuen Vietnam - à supprimer encore 1.200 postes ce mois-ci, a rapporté cette semaine Nguoi Lao Dong, une publication locale alignée sur le comité du parti de Hô Chi Minh-Ville. Plus de 5.000 suppressions d'emplois en juin et juillet ont constitué la plus importante série de licenciements dans l'unité depuis le début de ses activités en 1996, a rapporté VnExpress.

Si la situation s'améliore et que les consommateurs sont soudainement incités à redevenir actifs, ce sont les nouvelles en provenance de Taichung qui nous donneront les indices en amont.

Copyright FashionNetwork.com with Bloomberg