Non Cashmere ne veut rien cacher de la fabrication de ses cachemires

Après 30 années de travail dans l’industrie de la maille, Alberto Zanone, originaire de la ville italienne de Biella, spécialiste en la matière, a décidé de lancer une nouvelle marque responsable. Nommée Non Cashmere, elle assume un parti pris « pas à la mode » (les collections ne connaîtront que de légères variations d’une saison sur l’autre) et a à cœur d’expliquer aux consommateurs les méthodes de production qu’il plébiscite. Vidéos enregistrées dans les usines, fibre de cachemire que l’on peut toucher, processus de teinture naturelle décrypté… Ces explications sont à retrouver sur le site Internet de la marque et dans un espace dédié au sein de ses boutiques milanaises et parisiennes.
 
L'un des pulls en cachemire et soie de Non Cashmere - Non Cashmere

Le but de l’opération est de faire preuve d’une transparence maximale. Et de pointer du doigt l’une des différenciations de Non Cashmere : contrairement à la plupart des marques, Alberto Zanone n’achète pas les fils de cachemire mais la fibre elle-même, en provenance directe de Mongolie, qui transite donc par un nombre restreint d’intermédiaires.

Les collections de Non Cachemire se concentrent sur l’essentiel, à savoir une vingtaine de modèles en cachemire pour homme et autant pour femme, déclinés en six couleurs maximum chacun. Alberto Zanone, qui a revendu il y a quinze ans la griffe à son nom qu’il développait depuis plusieurs années explique : « Quand j’ai vendu ma marque et mon usine, je n’étais plus stimulé parce que j’avais obtenu la meilleure qualité en termes de matières, de tissus, de fils… J’avais l’impression de ne plus pouvoir améliorer davantage ces points, et la seule possibilité que j’avais pour perfectionner mon travail, c’était de promouvoir une mode responsable. »
 
Ce qu’il décide de faire dès les années 90, lorsqu’Alberto Zanone collabore avec la fondation américaine The Bridge Fund pour valoriser la fibre de yak et son travail par les nomades tibétains. Puis en 2007, l’entrepreneur lance un concept nommé Asap (As sustainable as possible) à Milan, qui ouvre trois ans plus tard rue du Bac à Paris. Y sont présentés différents projets, à la production toujours éthique, à l’image de 1knit2wear, une ligne de vêtements réversibles donc deux en un.


L'espace didactique au sous-sol de la boutique Non Cashmere - Non Cashmere

C’est dans ses deux boutiques Asap qu’Alberto Zanone a commencé à distribuer les produits de Non Cashmere avant de leur offrir deux écrins en janvier 2018, l’un milanais et l’autre parisien. La boutique hexagonale, de 80 mètres carrés, se trouve en plein cœur du Marais, dans une ancienne galerie d’art située au au 13, rue de Thorigny dans le IIIème arrondissement, avec au rez-de-chaussée la collection de cachemires et au sous-sol une salle dédiée à la présentation de leur parcours de fabrication.

Afin d’inciter les consommateurs à se déplacer en magasin et à découvrir la démarche qui se cache derrière Non Cashmere, Alberto Zanone ne veut pas distribuer ses produits dans des magasins multimarques. Quant à la vente en ligne, malgré un site très élaboré, qui détaille précisément la grille tarifaire évolutive de la marque (les prix sont calculés en fonction de la taille et donc du poids des produits et vont de 122 à 235 euros), elle n’est pas encore disponible, même si Alberto Zanone n’exclut pas de s’y mettre dans le futur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterIndustrieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER