×
5 737
Fashion Jobs
Publicités

Nous à Paris, c'est fini rue Cambon

Publié le
today 16 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Clap de fin pour Nous Paris ? Le concept-store fondé par des anciens de chez Colette en janvier 2018 au 48, rue Cambon avait doublé la mise un an plus tard en ouvrant un second lieu, plus grand, au 49, rue Cambon. En parallèle, l'enseigne s’est développée à l’international (Genève, Londres et Dubaï) avec le soutien du fonds suisse 21st Luxury. Mais à Paris, dans un contexte délicat pour le commerce, la formule n'a visiblement pas tenu. Après avoir déjà fermé le 48, Nous vient de baisser le rideau du 49.


Au 49, rue Cambon, Nous Paris disposait de 200 mètres carrés - DR


Récemment encore, le site Internet n’incluait plus que le 49, rue Cambon dans la liste des points de vente. Le 48 avait, lui, déjà disparu. Il avait en fait été transformé en réserve. Après avoir eu plusieurs personnes au téléphone mentionnant la fin de Nous Paris, la confirmation « officielle » est arrivée. Annoncée comme "provisoire" sans plus de détails, la fermeture du magasin parisien daterait de la fin de l’année dernière. A l’instar de leurs confrères et consœurs, les dirigeants du magasin ont dû souffrir des conséquences négatives du mouvement des Gilets jaunes qui a démarré fin 2018 et a continué plusieurs mois en 2019, touchant les quartiers de l’Opéra et de la Madeleine, à proximité du magasin. En outre, la rue Cambon n’est pas une artère phare, ce qui n’aide pas dans un contexte économique (très) tendu.

Pourtant l'ouverture du concept-store avait attiré les projecteurs et les marques. Après la fermeture du mythique magasin Colette, le relais pris par Nous dans la capitale tricolore avait apporté une dynamique nouvelle dans le paysage alors clairsemé des concept-stores parisiens. Porté à l’origine par Sébastien Chapelle (parti depuis) et Marvin Dein, les fondateurs de l’enseigne, l’équipe comprenait dans la foulée quatre autres ex-Colette, acheteurs ou vendeurs : Sylvain Brondel, Olivier Breton, Enson Malbranche et Tarek Amoura. Nous Paris avait donc démarré en janvier 2018 au 48, rue Cambon. Le magasin de 120 mètres carrés proposait un mélange de street culture, high-tech et horlogerie dédié avant tout à l’homme.

Au cours de l’année 2018, l’enseigne avait reçu un soutien de poids, celui du fonds suisse 21st Luxury qui lui a permis de multiplier les projets. Un an après son ouverture, Nous Paris s’était ainsi offert un second espace, plus spacieux, de 200 mètres carrés au 49, rue Cambon. Suite à cela, la sélection avait été redéployée : le numéro 48 de la rue se concentrant sur la high-tech, les accessoires et la montre tandis que le nouvel espace permettait à la mode, avec l’arrivée de la femme, d’exprimer sa diversité.


Nous Paris se réclamait de l'héritage Colette - DR


Assez prolixes sur les réseaux sociaux, certains membres de l’équipe communiquent davantage sur les ouvertures à l’international que sur les « actualités parisiennes ». En effet, Nous a fait coup double en décembre dernier en inaugurant un magasin à Londres, sur Dover Street Market, puis à Dubaï à la fin du mois, en s’installant dans l’énorme Dubai Mall. L’herbe est parfois plus verte ailleurs.

Le porte-parole de Nous a confirmé que l’aventure se poursuivait en dehors des frontières hexagonales avec ses quatre adresses internationales, les deux premières ayant vu le jour à Genève, à l’aéroport et dans le centre-ville fin 2018. Avec peut-être d’autres projets à venir ?

Graduate, autre "victime" de la crise du commerce à Paris



Un autre acteur du retail, Graduate, déjà à la tête de trois magasins à Bordeaux, a également été contraint de cesser l’activité du magasin parisien qu’il avait ouvert il y a un peu plus d'un an.

L'enseigne avait devancé de quelques mois ses confrères de The Next Door, basés à Avignon, en ouvrant une adresse parisienne en septembre 2018, rue Pastourelle, dans le Marais. Malmené par une série de difficultés, le magasin a connu une première année décevante. Il a également fermé fin décembre.


Graduate avait ouvert son adresse parisienne en septembre 2018 dans le Marais - DR


Bien entendu, au démarrage, l’enthousiasme ne manquait pas. "Le premier mois complet, en octobre, les résultats étaient bons… Puis, le mouvement des Gilets jaunes a commencé et ça a été catastrophique pour nous. Nous avons de plus subi un cumul de problèmes : un emplacement qui n’était pas idéal, des erreurs de casting au recrutement de l’équipe, une sélection de produits et de marques qui devait être ajustée. Enfin, nous gérions à distance, de Bordeaux, et cela ne nous a pas aidés pour réagir à certaines situations", explique Clément Hervouet, coresponsable de Graduate avec Bruno Boguszewski et Johan Kinder.

Face à une première année qui n’a pas atteint ses objectifs, les trois associés ont préféré mettre un terme à cette aventure parisienne. Ils préfèrent aujourd'hui focaliser leur énergie et leurs projets à venir sur leurs trois magasins bordelais et leur e-shop. Pour compléter l’offre sélective de leur tout premier multimarque inauguré en 2010, ils avaient ouvert une deuxième adresse afin de déployer une offre complémentaire pour l’homme avant d’inaugurer un magasin dédié à la femme en septembre 2017. Clément Hervouet assure que "l’arrêt de Paris n’est pas un échec. C’est une expérience qui va nous faire avancer".

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com