×
6 316
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
26 janv. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nouveau départ pour Pal Zileri

Publié le
26 janv. 2015

Depuis qu’il a racheté au printemps 2014 le fabricant de menswear italien Forall Confezioni, qui détient notamment la marque Pal Zileri, le fonds qatari Mayhoola for Investments n’a pas perdu de temps. La société appartenant à la famille royale du Qatar, actionnaire majoritaire aux côtés de l’Egyptien Arafa Holding et également propriétaire de Valentino depuis 2012, a d’emblée investi sur son nouveau trophée italien.

A l’occasion de la Fashion Week milanaise, la semaine dernière, la griffe a ainsi pu dévoiler son nouveau visage dans le tout nouveau loft-showroom où elle vient d’emménager au sud de Milan, via Morimondo.

Le nouvel homme Pal Zileri


Aux manettes pour reconstruire l’image de Pal Zileri, le styliste-tailleur Mauro Ravizza Krieger (48 ans), qui a travaillé par le passé pour Loro Piana, Herno, Allegri et Caruso. Le nouveau directeur de création succède au Français Yvan Benbanaste, qui pilotait le style de Pal Zileri depuis 2007. Dans sa première collection pour l’automne-hiver 2015-16, Mauro Ravizza Krieger s’est attaché à moderniser les coupes, tout en travaillant sur les matières et surtout sur le sportswear, peu présent jusque-là dans l’offre de griffe.

Une nouvelle équipe de management est également montée à bord de cette entreprise au grand savoir-faire avec le CEO Paolo Roviera (ex-Ermenegildo Zegna), le general merchandising manager Stefano Gaudioso Tramonte (ex-Corneliani et Zegna) et la responsable marketing Alexandra Pecorelli (ex-Tod’s).

Fondée en 1970 à Quinto Vicentino, près de Vicence en Vénétie, où elle a toujours son site de production employant 800 personnes, Forall Confezioni produit aussi d’autres marques mais elle ne s’occupera pas de Valentino.

« Il n’y a pas beaucoup de fabricants en Italie qui font ce type de produit avec cette qualité. Nous voulons nous concentrer tout d’abord sur Pal Zileri, entièrement fabriqué en Italie, qui sera repositionné sur le segment d’un luxe aspirationnel, soit du haut de gamme sans être un luxe absolu, avec un nouveau mix-merchandising », explique le nouveau patron, Paolo Roviera.

« L’habit formel, qui représente plus de 80 % de nos ventes, restera notre cœur de métier, mais nous allons rénover l’offre avec davantage de pièces informelles, des blousons en cuir à la maille, en passant par les accessoires avec une ligne de chaussures et de sacs conçus en interne », poursuit-il.

Pal Zileri veut se donner une touche plus moderne, mais reste sobre


LAB, la deuxième ligne du groupe, produite quant à elle en Europe de l’Est et en Asie et pesant 20 % des ventes totales, s’orientera sur un autre type de cible avec un produit plus jeune et fashion, distribuée surtout dans les grands magasins.

« La reconstruction de l’image de Pal Zileri passe aussi par une distribution différente, moins étendue et plus qualitative. Nous passerons de 31 à 32 boutiques monomarques directes dans les cinq ans, mais la plupart des magasins seront rénovés avec un nouveau concept ou déménageront dans des emplacements plus appropriés. Cela prendra du temps, mais nous voulons des boutiques dans les grandes capitales de la mode et du shopping et dans les bons endroits », indique Paolo Roviera.

Le premier magasin restructuré avec le nouveau concept sera celui de Londres sur New Bond Street. A Paris, où la marque est présente aussi aux Galeries Lafayette, le magasin de l’avenue des Champs-Elysées sera probablement destiné à changer d’adresse. Le réseau wholesale, qui compte actuellement 500 clients multimarques, sera revu dans l’optique d’une majeure sélection, tandis que des boutiques en franchise seront ouvertes au Moyen-Orient.

Le groupe, qui affichait en 2013 un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros et un endettement de plusieurs millions d’euros, a clôturé 2014 avec un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros, l’objectif étant désormais de doubler les ventes d’ici à cinq ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com