×
Par
AFP
Publié le
5 oct. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nouvelles offensives judiciaires du styliste Hedi Slimane contre Kering

Par
AFP
Publié le
5 oct. 2016

Hedi Slimane, ex-directeur artistique d'Yves Saint Laurent, a lancé une nouvelle offensive judiciaire contre le propriétaire de la griffe, le groupe de luxe Kering, a appris l'AFP mercredi 5 octobre de source proche du dossier.


Hedi Slimane en octobre 2012 - Photo : AFP.


L'enfant chéri de la mode, déjà en contentieux avec Kering sur l'application d'une clause de non-concurrence à 13 millions de dollars, réclame également au groupe de François-Henri Pinault le versement d'une somme de « près de dix millions d'euros », selon cette source. Cela correspond, selon lui, à la part variable de sa rémunération pour sa dernière année à la tête de la légendaire maison de couture, explique cette source.

D'autre part, toujours selon cette source, le styliste surdoué demande à Kering d'appliquer un « pacte d'associés » lui octroyant quelques droits spécifiques, notamment d'information, en tant qu'actionnaire minoritaire de Saint Laurent. Ce contentieux autour du pacte d'associés doit être abordé le 19 octobre lors d'une audience en référé au tribunal de commerce, à Paris.

Pour ce qui concerne la clause de non-concurrence, Kering avait été condamné fin juin à verser 13 millions de dollars à Hedi Slimane. Le groupe a fait appel de cette décision. Interrogé par l'AFP, Kering a décliné tout commentaire.

Le styliste de 47 ans, après avoir brillé chez Louis Vuitton et Dior Homme, avait pris les rênes de Saint Laurent en 2012.

En quatre ans, il avait réveillé la vénérable maison et attiré une clientèle plus jeune et branchée, grâce à ses looks androgynes, ses coupes ajustées et ses jeans skinny. Les ventes avaient alors décollé, le chiffre d'affaires de la griffe passant de 353 millions d'euros en 2011 à 974 millions en 2015.

Il s'agissait d'un retour aux sources pour Hedi Slimane. C'est en effet chez Yves Saint Laurent qu'il avait fait ses premières armes, entre 1996 et 2000, comme directeur de collection pour les lignes homme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.