OTB entre au capital du label californien Amiri

OTB investit dans Amiri, la griffe californienne au style rock et glamour dont tout le monde parle en ce moment. Le groupe de mode de Renzo Rosso annonce son entrée au capital de ce label de luxe fondé en 2014 à Los Angeles par Mike Amiri, sans donner plus de détails sur l’opération. Avec cette participation minoritaire, « l’entrepreneur italien aura un rôle de partenaire stratégique grâce à sa longue expérience et aux amples ressources dont il dispose », indique la société dans un communiqué.


Un look Amiri automne-hiver 2019/20 - Instagram
 
« OTB soutiendra le développement d’Amiri en mettant à sa disposition sa structure mondiale pour une expansion continue et un succès durable de la marque », précise-t-il encore. Une fois de plus, c’est une histoire de coup de cœur qui s’est jouée pour le fondateur de Diesel, Renzo Rosso, dont le groupe OTB, (Diesel, Maison Margiela, Marni, Viktor&Rolf, Paula Cademartori, Staff International et Brave Kid) réalise un chiffre d’affaires de 1,439 milliard d’euros.
 
Avec son attitude rock et son sportswear de luxe, où le denim et les blousons ont la part belle, le tout teinté d’un esprit cool très californien, Amiri a plus d’une affinité avec le fondateur de Diesel, et l’on comprend que la marque ait pu séduire Renzo Rosso. Sans compter que le label, à l’origine uniquement masculin avant de s'étendre à la femme, s’est envolé ces quatre dernières années.
 
Après des études de droit, Mike Amiri (42 ans) a bifurqué dans la mode en commençant à créer des jeans. Il a travaillé par la suite pour des groupes de musique, pour lesquels il a créé des tenues de scène spéciales jusqu’à lancer en 2014 sa propre ligne, Amiri, s'attirant rapidement les faveurs de nombreuses célébrités, de Beyoncé à Keith Richards, et des meilleures boutiques à travers le monde.

La marque se distingue par sa très grande qualité. Tous les vêtements sont fabriqués à Los Angeles, sauf la maroquinerie et les chaussures qui sont réalisées en Italie. Parmi ses best-sellers, le perfecto en python, les vestes en cuir ou denim customisées peintes à la main ou encore les chaînes pour santiags « Bandana Boots ». Les Etats-Unis représentent 40 % de ses ventes totales. Son chiffre d’affaires est estimé entre 50 et 60 millions de dollars (45 à 54 millions d'euros).


Mike Amiri - DR

En pleine ascension, le créateur, qui puise son inspiration dans la mode vintage en chinant des pièces rares à travers le monde, a été nominé aux prochains CFDA Fashion Awards dans la catégorie « Menswear Designer of the Year ».

Il compte aujourd’hui plus de 150 revendeurs, dont les grands magasins américains où il côtoie Givenchy, Balmain et Saint Laurent, tandis qu’à Paris, il vient d’intégrer la sélection des Galeries Lafayette Champs-Elysées.
 
Depuis janvier 2018, il défile à Paris, ce qui lui a permis d’accroître sa visibilité internationale. Son prochain show, programmé le 20 juin dans la Ville lumière, s’annonce d’ores et déjà comme l’un des rendez-vous à ne pas rater de la Fashion Week homme.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDenimMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER