×
Publicités
Publié le
1 mars 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Off-White: l'essence d'un flop fashion

Publié le
1 mars 2022

Lundi soir, à l'extérieur du défilé Off-White dans l'ancienne Bourse de Paris, des centaines de fans attendaient Rihanna et A$AP Rocky. Pourtant, sur le podium, on ressentait clairement que le défilé était un fiasco.
 
Un défilé organisé lors de la soirée d'ouverture de la saison parisienne de huit jours qui a été couronné par des applaudissements d'une tiédeur effrayante, malgré la présence de stars comme Naomi Campbell, Cindy Crawford, Kaia Gerber, Kendall Jenner ou encore les sœurs Hadid.



Off-White Fall/Winter 2022 collection - Off-White


En un mot, le premier défilé d'Off-White après le décès tragique de son fondateur, Virgil Abloh, n'a jamais décollé, malgré tous les effets d'annonce. Depuis l'invitation, en forme de faux coffre-fort, destiné à être ouvert en 2030 par ses destinataires, jusqu’à la mise en scène étrange. Pourquoi inviter 300 personnes dans le faste du Palais Brongniart, pour ensuite les comprimer dans une boîte blanche ? Une mise en scène rendue encore plus oppressante par la présence d'un lustre géant, allant du plafond au sol.
 
Une collection qui n’a affiché aucune tendance claire, totalement déconnectée de l'air du temps. Une collection anormale, créée par une équipe de studio qui ne l’est visiblement pas moins.

L’ouverture, largement monochromatique, s’est faite sur des costumes bien taillés, des mini-boléros anthracite mouchetés sur des mini-jupes et une foule de ventres dénudés, puis d’une série assez disgracieuse de pulls avec des motifs à chevrons pour le moins bizarres.
 
Au cours de sa carrière, intense mais trop courte, Abloh s’est rendu célèbre avec son dicton, selon lequel si l’on change 5% d'une idée, on peut se l’approprier. L'équipe qui lui a succédé partage visiblement cette notion très discutable. En effet, ils ont présenté des sacs intreccio qui ne sont pas sans rappeler Bottega Veneta, des combinaisons de costumes avec kilt à carreaux qui ressemblent à du Vivienne Westwood, et des chapeaux de jockey qui font penser au spectacle équestre de Gucci l’an passé.


Off-White - Fall-Winter2022 - Womenswear - Paris - © PixelFormula


 Mais la référence la plus parlante de toutes est sans doute cette série d’escarpins à talons en forme de bougie, portés avec des robes de cocktail. Ce qui a provoqué une réaction plus que dubitative de la part de dizaines de spectateurs. Car, pour un œil averti, ces pièces ont aussitôt rappelé des tenues issues de la collection créée par Jonathan Anderson pour la maison Loewe la saison dernière.
 
Et devinez qui était assis au premier rang ? Anderson. Entre Alexandre Arnault, descendant de la famille propriétaire de LVMH, qui contrôle désormais Off-White, et Sidney Toledano, à la tête du département mode de la marque de luxe. Jonathan a vaguement applaudi lors du final. Quelle surprise !
 
Le meilleur look du début du défilé était porté par un beau jeune homme en redingote blanc cassé, pantalon ample et boots en daim assorties, portant un drapeau sur lequel on pouvait lire "Question everything" (remettez tout en question).
 
Le show était divisé en deux parties, dont la seconde était présentée comme "couture". Il s'est avéré qu'il s'agissait d'une série de crinolines des temps modernes, réalisées dans des matériaux inédits. Mais que ce soit les robes grand-guignolesques en coton blanc bouffant, les looks façon bal vénitien en macro plissé ou les fans de sport américains sexy arborant plusieurs écharpes (merci, Conner Ives), ils avaient tous l'air plus artificiels que décontractés.
 
Ceci dit, Gigi Hadid était vraiment sensationnelle dans une robe en dégradé de tulle et taffetas, tout comme DJ Honey Dijon dans un costume d'homme en velours, où une jambe de pantalon était deux fois plus grande que l'autre. Virgil a clairement engagé un très bon tailleur. Pas assez cependant, on en a bien peur, pour sauver cette collection.
 
La journée avait commencé par une hagiographie prédisant un avenir doré sur un site d'actualités de la mode, où les deux principaux dirigeants d'Off-White, Michael Burke, PDG de Louis Vuitton, où Abloh était créateur de mode pour hommes, et Davide De Giglio, PDG de New Guards, qui contrôle la licence d'Off-White, prédisaient un avenir absolument radieux à la marque de Virgil.
 
Affirmant que, comme Christian Dior qui a à peine passé 10 ans à la tête de sa maison, la décennie de travail d'Abloh dans Off-White conduirait à la naissance d'une marque de mode tout aussi iconique. Un peu comme si l’orgueil de notre vieil ami planait à nouveau sur la ville.
 
Ce qui n'a fait que rappeler le nom de celui qui a succédé à Monsieur Dior, et qui n’était autre que Yves Saint Laurent. Les successeurs de Virgil, en revanche, n'ont même pas pris la peine de saluer. Ce qui est peut-être aussi bien, après tout, vu le peu d’enthousiasme des applaudissements.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com