Olympia Le-Tan réinterprète Jean-Michel Basquiat

La couronne jaune, le dinosaure « Pez Dispenser », la banane hommage à Andy Warhol… Les œuvres les plus emblématiques de Jean-Michel Basquiat s’affichent sur les accessoires siglés Olympia Le-Tan. La griffe française a imaginé six sacs et trois minaudières en forme de livre, le modèle phare de la griffe, en honneur au peintre américain.
 
Deux des sacs Olympia Le-Tan x Basquiat à la Fondation Louis Vuitton - Olympia Le-Tan

Cette collection jouit d’un timing parfait puisque l’artiste est jusqu’au 14 janvier 2019 la star de la Fondation Louis Vuitton, qui lui consacre une rétrospective géante. D’ailleurs, la boutique de la Fondation propose trois des neuf modèles de la collaboration à la vente, entre 650 et 950 euros. La collection limitée est aussi disponible chez certains des 30 distributeurs d’Olympia Le-Tan, comme Net-A-Porter, Matchesfashion, Bergdorf Goodman ou encore L’Eclaireur, en plus du site Internet de la griffe.
 
La marque Olympia Le-Tan faisait parler d’elle en juillet dernier lorsque sa créatrice éponyme a quitté la direction artistique de la griffe. Son associé, Grégory Bernard, est lui toujours président-directeur général du label qui a effectué une levée de fonds d’un million d’euros auprès d’Audacia en 2015. Pour l’heure, pas de remplaçant d’Olympia Le-Tan à la création, c’est le studio de la maison qui assure le design. La marque, placée en redressement judiciaire il y a un an, indique que sa stratégie actuelle est de « développer la relation avec les distributeurs, qui se sont montrés contents de la nouvelle restructuration de l'entreprise ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER