×
5 097
Fashion Jobs
ALEXEIN CONSEIL
Responsable de Zone - Travel Retail
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
26 sept. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Omnicanal : un mal non-nécessaire pour le luxe ?

Publié le
26 sept. 2016

Le luxe est face à un grand paradoxe : si l’e-commerce braconne sur les ventes des grands magasins, le changement des habitudes de consommation n’a pas fait bouger d’un iota les fondamentaux nécessaires au succès des marques de luxe. Posant au secteur la question de la pertinence d’une stratégie omnicanale.

AFP


C’est ce que pointe un rapport de Luxury Interactive, qui relève par ailleurs que les marques de luxe ont pris du retard sur les autres en termes d’e-commerce, et encore plus de m-commerce, tout en ayant rapidement fait de grandes avancées en termes de réseaux sociaux. Un développement du e-retail luxe qui bloque encore notamment sur la logistique entourant la livraison de produits à forte valeur et autres taxations particulières. A cela s’ajoute la question persistante de la contrefaçon, la part des produits de luxe contrefaits dans les ventes ayant progressé de 1,9 % en 2008 à 2,5 % en 2013.

Et le rapport de souligner que les détaillants luxe ne s’adaptant pas à un e-commerce toujours plus puissant se font naturellement devancer par les maisons prenant ce problème à bras le corps. Celles-ci s'offrent au passage des ventes directes via leurs portails et une gestion des stocks facilitée. Ce qui rend néanmoins secondaire l’expérience proposée par les maisons prestigieuses en magasins, rendant de plus en plus coûteux le maintien de corners aux ventes déclinantes dans les grands magasins. Mais, par-delà le report des ventes, cette stratégie n’est-elle pas dommageable aux valeurs différenciantes du luxe ?

« Dans la plupart des réseaux retail, la stratégie omnicanale idéale élargit canaux de distribution et disponibilité des produits pour les consommateurs. Mais pour les détaillants de luxe, il y a quatre facteurs importants qui contribuent à la valeur de leurs marques : l’exclusivité, la distribution limitée, l’authenticité et la forte valeur ajoutée », conclut ainsi Luxury Interactive, pour qui cette nécessité d’une distribution exclusive et limitée ne se prête tout simplement pas à un dispositif omnicanal.
 
Début 2016, l’étude Global Luxury Etailing Market 2015-2019 estimait que le marché du luxe devrait afficher une croissance annuelle moyenne de 14,5 % de ses ventes en ligne. Les cyberacheteurs de produits de luxe devant permettre de générer 41,8 milliards de dollars de ventes annuelles d’ici à 2019, contre 21,43 milliards calculés en 2014.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com