×
Publicités
Publié le
5 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

On Running pourrait entrer en Bourse à New York à l'automne

Publié le
5 mai 2021

C'est l'une des valeurs montantes du sport. Et selon la presse américaine, elle entend devenir une valeur attractive de la Bourse de New York. La marque suisse On Running préparerait un dossier d'introduction pour l'automne qui valoriserait l'entreprise entre 4 et 6 milliards de dollars, selon des sources proches du dossier citées par Bloomberg et Reuters.


Le trio fondateur de On Running - On


En un peu plus de dix ans d'existence, la marque de sport basée à Zurich s'est affirmée auprès des adeptes du running. En 2019, la marque, qui a su trouver un ton décalé par rapport aux acteurs majeurs du secteur en développant sa propre technologie, a gagné en visibilité en faisant entrer à son capital et son conseil d'administration la star helvète du tennis Roger Federer. Plus qu'un coup de communication, cette recrue a apporté une expertise technique et la possibilité d'ouvrir On à de nouvelles catégories, avec le lancement d'une offre tennis.

Positionnée sur un marché en essor, avec le potentiel de développer de nouvelles catégories de produits dans de nouveaux sports et le renforcement de son offre textile, la marque On, présente dans plus de 7.000 points de vente dans une soixantaine de pays, semble disposer de capacités de croissance qui peuvent attirer les investisseurs. Surtout, la société n'hésite pas à tester de nouveaux modèles comme avec le lancement de son modèle de chaussure de running recyclable Cyclon, disponible via un abonnement. Une approche de "disrupteur" du marché qui peur séduire en Bourse.

Selon les médias américains, la société suisse travaille avec JP Morgan, Goldman Sachs et Morgan Stanley sur l'offre publique initiale (IPO), ainsi qu'avec le Crédit Suisse et d'autres banques.

La marque dirigée par le trio fondateur David Allemann, Olivier Bernhard et Caspar Coppetti n'a pour l'heure pas commenté les informations américaines.

"L'année dernière a été exigeante pour ON en raison de la pandémie de coronavirus, mais très fructueuse. Le besoin des gens d'être actifs au grand air augmente dans le monde entier", a déclaré une porte-parole de la société. Les banques ont refusé de commenter.

Avec Reurters


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com