×
Publicités
Publié le
5 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Panne des réseaux sociaux: la Paris Fashion Week a frôlé un "désastre"

Publié le
5 oct. 2021

Le black-out total de quelques-uns des réseaux sociaux les plus populaires au monde, à l’avant-dernier jour des défilés parisiens, a failli tourné au cauchemar pour la planète fashion. Pendant presque sept heures, les deux réseaux sociaux Facebook et Instagram et les messageries WhatsApp et Messenger, comptant des dizaines de millions d’utilisateurs dans le monde, ont cessé de fonctionner.

Défiler sans réseaux sociaux, un cauchemar pour les community managers des maisons - ph Dominique Muret


Heureusement, le programme de cette fin de journée, lundi, où n’était prévu aucun défilé physique a sauvé in extremis les maisons de luxe et la Semaine parisienne. Après le show en présentiel de Giambattista Valli, positionné à 13h30, toutes les autres marques dévoilaient, en effet, leur collection en ligne à travers des vidéos, telles Maison Margiela, Akris, Shiatzy Chen et Atlein, tandis qu’Olivier Theyskens avait opté pour une présentation.

"Avec le format digital, c’est moins grave, car le public peut regarder le film quand il veut. Heureusement, qu’il n’y avait pas de grands événements à ce moment-là. S’il y avait eu Alexander McQueen, qui défile habituellement le lundi, cela aurait été un désastre", commente Lucien Pagès, dont l’agence de communication pilote les défilés et événements de nombreuses maisons sur Paris.

"Les réseaux sociaux sont devenus une caisse de résonance pour les défilés, ils amplifient tout ce qui se passe en vrai pendant le show, avec les live, les commentaires, etc. C’est sur le moment, que tout se passe", souligne-t-il. Autrement dit, un défilé qui se déroule aujourd’hui sans visibilité sur la Toile, c’est un peu comme s’il n’avait pas eu lieu. Cela signifie aussi d'importants investissements partis en fumée, en termes de retours et de visibilité.

"Sur le moment, nous ne nous sommes rendus compte de rien car nous étions pris par nos plannings, puis nous avons pensé que cela allait s’arranger. Nous n’imaginions pas que cela allait se prolonger autant. Si une telle panne devait m’arriver lors de la soirée de clôture avec le défilé hommage à Alber Elbaz, ce serait la catastrophe", lâche Lucien Pagès non sans une certaine angoisse…

Chanel, dont le défilé était prévu ce mardi matin à 10h30 est passée entre les gouttes. "La panne n’a pas du tout impacté notre communication. Nous n’avions aucun post prévu au moment où cela s’est produit, quant aux teasers du défilé, nous les avions diffusés le dimanche", nous explique un porte-parole de la griffe, qui comme a son habitude a diffusé le film de son défilé quelques heures plus tard après que ce soit tenu l’événement physique.

Du côté de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, la panne de lundi n’a pas eu non plus de grandes répercussions quant au dispositif digital mis en place, d’autant que cette dernière s’appuie sur de multiples réseaux sociaux.

"La publication sur Instagram a, en effet, été suspendue le temps de la panne, mais les posts ont été différés et la séquence de publication réorganisée. Nous avons un écosystème de diffusion complet et nous avons maintenu nos communications sur TikTok, LinkedIn ou Twitter", rappelle-t-on au sein de la FHCM.
 
Pour le reste, "la panne n’a pas affecté la plateforme de la Paris Fashion Week, ni la publication des contenus programmés, tels ceux des maisons, du magazine Insider ou des partenaires culturels et médias, sur le site parisfashionweek.fhcm.paris et sur nos réseaux de diffusion, soit YouTube, Tencent, Canal+, Asahi Shimbun, CNN ou Kommersant", précise la plus haute instance de la mode française.
 
Miu Miu, qui défilait ce mardi après-midi n’avait certainement pas prévu la panne. Mais le film qu’a diffusé la marque italienne en direct pendant son show prêtait à sourire a posteriori. S’incrustaient en effet, juste avant le début du show, d’amusantes images numériques de stéthoscopes géants envahissant le podium sous l’œil effaré et séduit des invités documentant aussitôt la scène via leur smartphone. Des stéthoscopes pour prendre le pouls d’une Fashion Week sous haute tension…
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com