Paris Fashion Week Homme : les tendances repérées sur les podiums

Ce dimanche 21 janvier, se clôturait à Paris la Semaine de la mode masculine. 55 défilés automne-hiver 2018/19 au total et un certain nombre de tendances relevées sur les catwalks.


Voir le défilé
Thom Browne - Fall-Winter2018 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Incontournable cette saison, l’aventurier et baroudeur de luxe était partout. Chez Thom Browne, l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts se transformait en dortoir à lits de camp, dans une forêt enneigée où les hommes défilaient avec sacs de couchage accrochés aux jambes. Chez Etudes et White Mountaineering, le mousqueton de l’alpiniste trouvait des détournements ingénieux, Kim Jones chaussait lui ses mannequins de hiking boots (chaussures de randonnée, ndlr) de plus en plus à l’aise en ville. Et le carreau se retrouvait partout, avec une dominante de rouge et noir en version tartan chez Alexander McQueen, Facetasm, Juun.J, Y/Project et Dries Van Noten.

Coté couleurs, si le jaune était déployé chez un grand nombre de créateurs – des pulls d’AMI aux cols roulés de Kenzo, du jaune pétard chez Y3 ou fluo de Juun.J jusqu’aux déclinaisons plus pastel sur les imperméables de Wooyoungmi -, l’autre tendance aperçue sur les podiums était aux silhouettes monochromes : chez Kenzo en jaune, chez Berluti en violet, chez Louis Vuitton en nuances de gris interstellaires. Une cohérence chromatique perceptible partout.


Voir le défilé
Louis Vuitton - Fall-Winter2018 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Un peu de stars, un peu d’Hollywood, un peu de paillettes et de strass… l’homme de l’hiver 2018 assume son côté show-off avec un choix délibéré de matières qui brillent. Vestes et pantalons argentés et lamés chez Louis Vuitton pour un mix street et grand luxe sublimé, mais aussi tops façon cotte de mailles et rayures dorées chez Balmain, le collectif berlinois GmbH accordant lui ses pantalons de cuir métallique à quelques tops inspirés de l’univers du motocross. Chez Palomo Spain, les chaps – des jambières de cowboy – s’invitaient sur les silhouettes, pendant que Wooyoungmi combinait cuir et santiags. Du plus bel effet.


Voir le défilé
GMBH - Fall-Winter2018 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Pour la partie imprimés, il faut retenir l’usage récurrent des motifs nordiques chez GmbH notamment, chez Y/Project et White Mountaineering aussi. Fini le graphisme pour le graphisme, l’humeur est à l’abstraction et aux envolées galactiques et exploratives. L’idée d’un autre monde visible aussi bien chez Yamamoto que Dries Van Noten et Louis Vuitton.

Enfin, une chose est sûre désormais : l’oversize est devenu le code obligatoire des silhouettes masculines de l’automne-hiver 2018/19. Un effet amplifié par le jeu de superpositions visible chez Lanvin et Vetements, ainsi que par l'usage d'écharpes-couvertures aux dimensions extravagantes, vues notamment chez Thom Browne, ou de Ugg géantes façon cuissardes développées en collaboration avec Glenn Martens et sa marque Y/Project.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER