×
Publicités
Publié le
4 oct. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris: Anrealage ultra contemporain, Beautiful People magicien transformiste

Publié le
4 oct. 2021

Cette Semaine de la mode parisienne a mis en avant une fois de plus la créativité japonaise. Notamment à travers deux des marques les plus intéressantes du moment. Anrealage, avec une collection fascinante, à la fois réelle et virtuelle, et la garde-robe multi-transformable de Beautiful People.


Les effets de lumière du label japonais - Anrealage


Anrealage nous projette dans la quatrième dimension à travers un film captivant et magique, où Kunihiko Morinaga pousse encore plus loin ses explorations et prouesses technologiques. Le designer transpose sa mode hypnotique dans l’univers des dessins animés japonais. En particulier, il s’inspire du film "Belle" du réalisateur japonais Mamoru Hosoda, présenté à Cannes en juillet, avec qui il a travaillé pour créer le costume de scène virtuel de la protagoniste.

L'histoire est celle d'une adolescente timide et meurtrie par la mort de sa mère, qui se transforme en pop star (Belle) dès qu’elle entre dans un monde virtuel dénommé "U". C'est dans ce monde, une mégapole futuriste, qu'Anrealage fait défiler ses modèles féériques, qui se matérialisent aussi dans la vie réelle. Des centaines de triangles lumineux éclatés à travers tout l’écran se recomposent sous nos yeux pour donner forme à 18 tenues éblouissantes dans un kaléidoscope de couleurs et de jeux de lumières fluorescentes.

Le film bascule sans cesse entre monde onirique et réel comme s’il n’y avait plus de frontières entre l’un et l’autre, offrant différents points de vue, puisqu’à un certain moment on suit le show tour à tour depuis le smartphone de la protagoniste, sur un écran d’ordinateur ou encore sur les écrans géants qui tapissent cette ville de science-fiction.


Quand le modèle virtuel devient réalité... - Anrealage


Cette "quatrième dimension" du défilé est par ailleurs totalement intégrée à l’expérience proposée par Anrealage. Lors de la diffusion du film sur la plateforme Door du prestataire technologique NTT, les spectateurs ont pu entrer dans la page Anrealage VR via un avatar et regarder le show et les modèles en 3D de près. Enfin, à partir du 12 octobre, les silhouettes numériques de la collection seront mises en vente aux enchères sous forme de NFT sur le showroom en ligne Door VR.

Ces robes Arlequin aux mille facettes créent des formes sculpturales géométriques sans couture, aux allures parfois de carapace ou de tenues cosmo-spatiales. Elles sont fabriquées à partir de triangles en tissu (jusqu’à 500 pour les silhouettes les plus spectaculaires), pour la plupart provenant de vêtements usés (denim récupéré, chinos d'occasion, vêtements militaires et trench-coat), mais aussi des imprimés floraux coupés puis appliqués sur des triangles en coton ou en lin.

Enfin ne manquent pas les matériaux réfléchissants, permettant aux habits de s’illuminer une fois la nuit venue. Parfois, ils soulignent juste la structure polygonale du vêtement, dont on ne perçoit dans l'obscurité que les multiples segments lumineux. D'autres fois, ils donnent au vêtement un aspect totalement nouveau grâce à la teinture par procédé photochromique utilisée par Kunihiko Morinaga pour le rendre phosphorescent.


Le gilet se transforme en cardigan - Beautiful People


Changement de décor chez Beautiful People. Sur un fond totalement blanc, les mannequins danseuses se déshabillent et rhabillent sous nos yeux à un rythme enjoué, endossant toujours le même vêtement qui se transforme à chaque fois en une nouvelle tenue. Elles nouent, dénouent, retournent, enfilent à l’envers, ou inversent le haut avec le bas pour se transformer en continu. 

Le créateur japonais Hidenori Kumakiri poursuit ici le travail amorcé depuis trois ans autour de sa technique "side C", qui lui permet d’utiliser, à travers un jeu sophistiqué de constructions ou de modèles à double extrémité, l’intérieur, l’extérieur et la doublure du vêtement, pour en multiplier les utilisations à l’infini. Tous les possibles sont envisagés, y compris l’orientation de l'habit, qui permute entre verticalité et horizontalité.

Cette saison plus que jamais, la démarche de Beautiful People révèle toute sa pertinence. D’une part, la pandémie a amené les personnes à s’adapter à toutes situations faisant preuve de flexibilité et d’inventivité. D’autre part, l’urgence climatique pousse l’industrie textile à produire moins. Avec ses vêtements deux, voire trois en un, Hidenori Kumakiri apporte une solution concrète, proposant pour l’été prochain des silhouettes allégées et encore plus faciles à modifier.

Un ou deux gestes suffisent, en effet, à transformer le chemisier de dentelle en jupe, le blouson en robe sans manches, le bikini en bandana. Le jean se dézippe. Le gilet oversized sans manches devient un court cardigan, une jupe à traîne se transforme en robe-cape. Cette garde-robe entièrement personnalisable est composée de pièces éclectiques (denim, jupon en dentelle, tenues à géométries blocs de couleur, romantiques robes imprimées à volants, tailleurs asymétriques, etc.), qui peuvent recomposer à leur tour des silhouettes multiples.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com