×
6 765
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Paris débute ce mardi en leader des Fashion Weeks masculines

Publié le
today 15 janv. 2018
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après Londres et Milan, réduites comme des peaux de chagrin, la capitale française prend le relais, démontrant une belle résistance en dépit des innombrables défections qui continuent de miner les calendriers masculins avec la montée en puissance des défilés mixtes. Paris dévoile à partir de ce mardi 16 janvier et jusqu’au dimanche 21 ses collections de menswear pour l’automne-hiver 2018-19, annonçant une très belle affiche.


L'homme revient en force à Paris avec ses griffes stars comme ici Louis Vuitton - © PixelFormula


Au programme, 55 défilés, contre 52 en juin dernier, où seront de la partie, entre autres, Valentino, Rick Owens, Louis Vuitton, Yohji Yamamoto, Dior Homme, Hermès et Lanvin. Sans oublier les nombreuses présentations. Parmi les ténors, à signaler toutefois l’abandon du calendrier de la part de Balenciaga.

Tout comme Givenchy, absent la saison dernière déjà, qui a fait défiler son homme avec la femme en octobre dernier, la maison du groupe Kering a choisi le format du show mixte et la Fashion Week féminine de mars pour présenter ses collections hivernales. Elle présentera tout de même en janvier sa toute première pré-collection masculine. Quant à son directeur artistique, Demna Gvasalia, il sera également présent cette semaine à Paris.

Le designer ne manquera pas de créer l’événement avec le défilé très attendu de son label Vetements, qui revient sur les podiums après avoir opté pour une présentation la saison dernière. D'abord annoncé dans le calendrier officiel, le show doit se dérouler finalement en off loin des beaux quartiers de la Ville Lumière.

Autre temps fort, le retour sur les podiums de Maison Margiela, qui ne défilait plus avec l’homme depuis juin 2016. L'attente est grande autour de ce show, qui sera l'occasion de découvrir la toute première collection Homme signée par John Galliano.


L'attente est forte autour de Vetements, qui n'a pas défilé depuis un an - © PixelFormula


Pour le reste, les grandes maisons se partageront l’affiche avec talents émergents et autres stars montantes de la mode, avec pas moins de quatre maisons intégrant le calendrier officiel de la Fédération de la couture et de la mode et trois y effectuant leur retour.

Au-delà de Martin Margiela, reviennent aussi sur les podiums parisiens en cette session hivernale la marque suédoise Acne Studios, qui repasse, comme Vetements, au format du show cette saison, et le label de Virgil Abloh, Off-White, qui avait défilé en juin dernier au salon Pitti Uomo de Florence.

Autre nouveauté, l’arrivée à Paris de Dunhill London, la griffe anglaise désormais pilotée par le designer Mark Weston, ex-vice-président senior du menswear chez Burberry, qui défilait auparavant à Londres. Elle dévoilera sa collection le jour de clôture, le dimanche 21 janvier.

Une attention particulière sera portée également aux nouveaux noms avec trois jeunes marques d’horizons très divers. Palomo Spain ouvrira les danses ce mardi 16 à 18h. La griffe fondée en 2015 par l’Espagnol Alejandro Gomez Palomo, diplômé du London College of Fashion, revendique un vestiaire à l’esthétique féminine.

Le même jour défilera GmbH, marque à l’esprit streetwear et workwear pilotée par un collectif berlinois, avec à sa tête l’artiste et photographe Benjamin Alexander Huseby et le designer allemand d’origine turque Serhat Isik.

Palomo Spain, printemps-été 2018 - © PixelFormula


Jeudi 18 à 20h sera le tour du label parisien au style urbain androgyne Nïuku, avec un show intitulé « retro futur ». Lancé en 2014 par Lenny Guerrier, passionné par les pièces d'archives et la culture vintage, et la jeune styliste Kadjahdjah, la marque se veut intemporelle, mêlant recyclage et créativité.

Paris promet par ailleurs une effervescence créative avec près de neuf nouvelles marques intégrant pour la première fois le calendrier des présentations avec le Français Arthur Avellano, le Canadien basé à Paris Nicolas Andreas Taralis et les Japonais Ambush, Undercover et Takahiromiyashita the Soloist, ces deux derniers arrivant tout juste de Florence, où ils ont défilé en clôture du Pitti Uomo.

Au menu également Amiri, fondée à Los Angeles par Mike Amiri, Myar, lancée par l’Italien Andrea Rosso (le fils du fondateur de Diesel), Sadak, du créateur serbe Sasa Kovacevic, installé à Berlin, et la créatrice Yang Li, basée à Londres.

A cela s'ajouteront les innombrables événements parallèles et fêtes, qui ne manqueront pas de faire rayonner la place parisienne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com