×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 mars 2021
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris Fashion Week célèbre les jeunes talents avec Kenneth Ize, Alexandre Blanc, Mossi et Minuit

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 mars 2021

Paris est certes le terrain de jeu des maisons de luxe de prestige, mais ce qui fait aussi le charme de la Ville Lumière en tant que capitale de la mode, c’est la possibilité d’y découvrir de nouveaux talents. Nous nous sommes intéressés à quatre jeunes créateurs d’origines diverses, qui ont imaginé des collections dignes de retenir l’attention parmi la pléthore de présentations et de vidéos de mars 2021, pendant la Semaine de la mode dédiée à l’automne-hiver 2021.

 

Kenneth Ize: pleins feux sur l’aso oke




 


Kenneth Ize est le grand espoir de la mode ouest-africaine. D’origine nigériane, Kenneth Ize a grandi en Autriche et s’est fait remarquer pour la première fois pendant la Fashion Week de Lagos avant de manquer de décrocher un prix de LVMH.
 
Sa signature, c’est sa matière favorite: l’aso oke ou "tissu du dessus", une étoffe tissée à la main et créée par le peuple Yoruba, caractérisée par ses élégants motifs graphiques et ses formes géométriques colorées. Kenneth l’utilise pour tailler des blazers d’officier de la Marine, des vestes dignes de stars de rock et des combinaisons de guitaristes vedettes.
 
Principalement connu pour ses créations masculines, Kenneth Ize a aussi de grandes idées pour la mode féminine. Cette saison, lors de la Fashion Week de Paris, il a montré une vidéo de mode assurée et assumée, avec deux mannequins (un homme et une femme) posant tour à tour devant une série de couvertures étendues, sur un fond d’air de guitare.
 
Chez les filles, on retiendra les robes droites à motif aso oke diagonal, les costumes d’inspiration masculine en coton gris ou encore les robes de fête ornées d’un œil maléfique. Chez les garçons, les tuniques en aso oke se déclinent dans une nuance tabac. Les blousons, eux, se parent de motifs géométriques tandis que les gabardines à quatre poches optent pour des rayures multicolores.
 
Réalisée par Joshua Woods et avec Kyle Keese au stylisme, cette vidéo tenait du CV aussi bien que de la présentation de collection. Il faudrait vraiment qu’une maison européenne se décide à nommer Kenneth Ize à sa direction créative pour laisser tout son talent s’exprimer.
 
 

Alexandre Blanc: volumes voluptueux


Alexandre Blanc - Automne-hiver 2021 - DR


Plusieurs labels émergents qui ont défilé faisaient partie de Sphère, le programme d’incubation pour les jeunes designers soutenu par la Fédération de la haute couture et de la mode, la tête pensante de la mode française.
 
En raison de la pandémie, le programme s’est déroulé en ligne, et la performance d’Alexandre Blanc avait de quoi impressionner. Ses créations sont imprégnées d’une essence typiquement française, avec des coupes élégantes et complexes. Certains looks à pois étaient particulièrement agréables à regarder, tout comme le trench évasé digne d’une star de cinéma. Mais les meilleures idées d’Alexandre Blanc ce sont ses robes de cocktail exotiques en soie, déclinées dans un imprimé néo-classique imaginé par le créateur lui-même.

Né à Toulouse, ville où repose le grand philosophe Thomas d’Aquin, Alexandre Blanc est un designer réfléchi et expérimenté qui a déjà fait des séjours chez Saint Laurent et Balenciaga avant de rejoindre Guillaume Henry, attelé à la résurrection de Carven. Depuis, Alexandre Blanc collabore avec de nombreuses maisons historiques et des marques diverses et variées, comme Jil Sander ou Oscar de la Renta.
 
En septembre 2018, il a fondé sa propre marque à Paris. Affichant une élégance classique mais jamais guindée, elle porte la patte d’un designer à surveiller.
 
 

Mossi: haute couture aux Hautes Noues


Mossi - Automne-hiver 2021 - DR


Nombreuses sont les marques qui prétendent aider leur communauté. Et puis, il y a Mossi Traoré, dont la marque et l’association sont réellement centrées sur la création de lien entre les jeunes de son quartier de la banlieue parisienne et la vie culturelle, artistique et stylistique de la capitale.
 
Le designer a tourné sa vidéo dans sa banlieue, Les Hautes-Noues, dans la ville de Villiers-sur-Marne. Mais il y a aussi créé une école de haute couture, Les Ateliers Alix, qui forment 30 étudiants par an aux techniques artisanales de corseterie et de broderie.
 
Cette saison, la troupe de mannequins bigarrés de Mossi évoluait dans les espaces verts d’une cité HLM dans la lumière du soleil de fin d’après-midi, sous l’œil attentif des jeunes mamans et des familles jouant le rôle de critiques et de journalistes.
 
Pour l’automne prochain, Mossi habille les filles de jaune et blanc, de petits pois et de pois noirs aux contours flous, apposés sur d’impeccables vestes et leggings. Les robes longues graphiques, les robes chemises bleu froncé et les blouses/capes calicot techniques seront aussi de mise.
 
Les mannequins arboraient des coiffures à pointes et se mêlaient aux skateboarders locaux et aux jeunes enfants, perchés sur des bancs en béton.
 
Pour clôturer le défilé, une mannequin vêtue d’un blazer noir à franges a fait un tour sur un scooter avant que plusieurs jeunes vêtus de sweats à capuche n’encerclent la troupe en faisant des roues arrière. Dix mannequins, pas plus, mais une déclaration d’intention pointue et tendance de la part de Mossi, qui a salué, vêtu de noir, son visage encadré de dreadlocks illuminé d’un grand sourire.
 

 


Minuit: depuis le crépuscule aux premières lueurs de l’aube




Minuit- Automne-hiver 2021 - DR


Une autre marque qui fait peu à peu sa place est Minuit, le duo français composé de Laurie Arbellot et Marion Ferand. Les deux femmes ont fait leurs armes à New York, en travaillant avec Proenza Schouler et Calvin Klein, entre autres.
 
Leur deuxième collection a été montrée dans un espace végétal au cœur du Marais et trouve un équilibre remarquable entre un style moderniste et confortable, émaillé d’un soupçon de séduction parisienne.
 
Les meilleures pièces étaient sans conteste des pantalons de tailleur de style masculin en velours, parcourus de rayures et dotés de jambes rallongées, pensés pour être portés avec un simple soutien-gorge. Mais les tops, jupes et robes en mousseline étaient aussi très réussis, parfaits pour une soirée au coucher du soleil.
 
Ajoutez d’excellentes robes de soirée imprimées d’un motif jardin d’Éden et voici une nouvelle collection rondement menée par le duo.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com