×
Publicités
Publié le
2 avr. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris : l’Alliance du commerce en faveur d’une ouverture élargie le dimanche

Publié le
2 avr. 2018

Alors que le dernier Conseil de Paris a fait l’objet, lors de sa dernière séance, de propositions visant à élargir l’ouverture dominicale, à l'ensemble de la capitale pour l'opposition et à de nouvelles zones comme Olympiades pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, l’Alliance du commerce s'annonce favorable à la mesure par la voie d'un communiqué publié ces derniers jours. L’organisme professionnel y voit là une clarification de l’offre commerciale et la fin des « effets de frontières » en bordure des zones touristiques internationales (ZTI) où ces ouvertures sont pour l’heure cantonnées.


Les grands magasins du boulevard Haussmann à Paris - AFP


L’Alliance du commerce, qui réunit la Fédération des enseignes de l’habillement (FEH), la Fédération des enseignes de la chaussure (FEC) et l’Union du grand commerce de centre-ville (UCV), souligne que l’enjeu n’est pas l’ouverture systématique le dimanche, mais de pouvoir répondre à une demande des consommateurs dès lors que celle-ci existe. Le premier bilan réalisé l’an passé montrait que moins d’un tiers des commerces parisiens des ZTI avaient finalement ouvert leurs portes le dimanche. Néanmoins, pour l’organisation, les résultats sont au rendez-vous quand l’ouverture s’avère pertinente.

« Pour beaucoup de commerces parisiens ouverts le dimanche depuis quelques mois, cette journée est devenue le 2e jour le plus important de la semaine en termes de chiffre d’affaires après le samedi, explique le président de l'Alliance du commerce, Yohann Petiot (lire notre interview). L’ouverture le dimanche pour les grands magasins, c’est au moins 1 500 créations d’emplois et entre 8 % et 10 % de chiffre d’affaires supplémentaire. Le débat qui se pose aujourd’hui est le suivant : voulons-nous laisser la possibilité aux commerçants de créer des emplois ou préférons-nous laisser le champ libre au tout digital et aux magasins automatiques qui se passeront de vendeurs ? ».

Il existe pour l’heure 21 ZTI, dont douze à Paris : Beaugrenelle, Champs-Elysées Montaigne, Haussmann, Le Marais, Les Halles et Maillot-Ternes, mais aussi Montmartre, Olympiades, Rennes Saint-Sulpice, Saint-Emilion Bibliothèque, Saint-Germain et Saint-Honoré-Vendôme.

L’ouverture dominicale est de longue date un débat majeur entre élus, commerçants et syndicats. L’importance de la question s’est notamment renforcée face à deux grandes mutations. D’une part, la désertification commerciale progressive des centres-villes tricolores et, d’autre part, l’e-commerce, dont les ventes ne sont pas limitées par les règles d’ouverture horaires et journalières des commerces physiques.

C’est d’ailleurs sans surprise que la question du dimanche est évoquée dans les propositions du Conseil du commerce de France (CdCF) pour la revitalisation des centres-villes de l'Hexagone. L’instance dirigée par William Koeberlé (lire notre interview) réclame un assouplissement des critères encadrant les zones commerciales afin de laisser aux commerçants le choix de déterminer si l’ouverture dominicale répond aux attentes de la clientèle ainsi qu’à leurs propres soucis de rentabilité.

« Cette mesure contribuerait à maintenir des territoires commerciaux dynamiques, à l'heure du développement du e-commerce et de la livraison à domicile y compris le dimanche », pointe ainsi l'instance, qui relève par ailleurs qu’en régions, l’assouplissement « permettrait aux commerçants situés dans les centres commerciaux de grande taille de bénéficier de la possibilité de pouvoir ouvrir le dimanche si cela répond à leur demande et leurs besoins pour se développer ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com

Tags :
Distribution