×
5 118
Fashion Jobs
CCLD RECRUTEMENT
Responsable Regional Prêt-À-Porter Ouest H/F
CDI · NANTES
CCLD RECRUTEMENT
Responsable Regional Prêt-À-Porter Ouest H/F
CDI · RENNES
HERMES SYSTÈMES D'INFORMATION
Chef de Projet si Supply Chain / Production H/F
CDI · PANTIN
ESPRIT FRANCE
Responsable Regional Visuel H/F - Sud Ouest
CDI · BORDEAUX
RITUALS COSMETICS
Responsable Régional - Région Paris
CDI · PARIS
RITUALS COSMETICS
Responsable Régional - Région Est
CDI · PARIS
RITUALS COSMETICS
Responsable Régional - Région Ouest
CDI · PARIS
LPB - LES PETITES BOMBES
E-Store Manager
CDI · LA CIOTAT
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Achat PAP (H/F)
CDI · PARIS
CHARLES LE GOLF
Directeur de Collections
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Ingénieur Système H/F
CDI · CLICHY
COURIR
Responsable d'Équipe Stock / Stock Supervisor- Forum Des Halles - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
MAISON KITSUNÉ
Chargé/e de Projet Image
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - Paris/Idf
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Coordinateur Relations Sociales H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Atelier, Conditionnement et Qualité - H/F - Secteur de l'Alimentaire de Qualité - Chelles
CDI · CHELLES
ALGOTHERM
Responsable Marketing Operationnel
CDI · LEVALLOIS-PERRET
GALERIES LAFAYETTE
Support / Onboarding Manager Marketplace H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Opérations - H/F
CDI · SAINT-DENIS
BALMAIN
Responsable Performance Retail Groupe H/F
CDI · PARIS
BANANA MOON
Responsable Animation Commerciale Retail
CDI · NICE
CONFIDENTIEL
CDI - Sales Manager/Euse - Roubaix
CDI · ROUBAIX
Publié le
19 mai 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Patatam lève 7 millions d’euros et s’allie au groupe Beaumanoir

Publié le
19 mai 2021

Il est un acteur mode qui ne connaît pas la crise en ces temps troublés par la pandémie. Le spécialiste français de l’habillement d’occasion Patatam annonce trois développements majeurs: une levée de fonds, un partenariat avec un distributeur textile historique, et l’installation de deux nouveaux sites logistiques. En moins de deux ans, l’entreprise née dans le Sud-Ouest en 2013 s’est imposée comme un prestataire et un fournisseur de vêtements de seconde main pour les enseignes et les hypermarchés, avec plus de 300 corners implantés dans ces réseaux (Auchan, Cora, Kiabi, Gémo…).


Le siège de Patatam à Hastingues - DR


Pour financer son expansion, Patatam a ouvert son capital à trois fonds européens: Quadia, Creas et Colam Impact. Une enveloppe totale de 7 millions d’euros qui sera "essentiellement consacrée au renforcement et au développement de sa chaîne d’approvisionnement afin de pouvoir répondre à la demande toujours plus importante de ses partenaires spécialisés et de l’e‐commerce". Sur le web, l’entreprise référence ainsi depuis peu les produits d’occasion qu’elle collecte sur les marketplaces de Spartoo ou encore Leclerc.
 
L’arrivée de ces investisseurs "va nous permettre de développer notre outil logistique, indispensable pour soutenir la demande de nos clients, mais aussi de s’appuyer sur leur expertise en matière de gestion de l’impact environnemental et sociétal, indispensable pour croître tout en gardant un impact positif", expose Eric Gagnaire, cofondateur et président de Patatam, qui signale également que la région Nouvelle-Aquitaine a octroyé à l’entreprise une subvention de 455.000 euros, notamment pour former ses futures recrues.

Deux nouveaux entrepôts en France


 
La société, dont le siège est basé à Hastingues, dans les Landes (avec un entrepôt de 3.500 mètres carrés), prévoit l’implantation de deux nouveaux sites: un entrepôt de 3.500 mètres carrés dédié au e-commerce ouvrira en juin à Morlaàs (près de Pau), tandis qu’un grand site de plus de 10.000 mètres carrés sera inauguré au premier trimestre 2022 dans la région lilloise, où sont installés plusieurs des clients retail de Patatam (comme Auchan ou Kiabi). Il s’agit d’une volonté d’optimisation logistique mais aussi de réduction d’empreinte carbone.
 
L’entrepôt déjà en activité à Hastingues, qui emploie 120 personnes, passera à 250 salariés d’ici fin 2021, et va être doté de la solution d’automatisation des stocks d’Exotec, ce qui devrait permettre à l’entreprise d’envoyer à plein régime 750.000 articles par mois et de porter la profondeur du stock à plus de 500.000 articles.


Corner de seconde main installé chez Kiabi - DR

 
La crise sanitaire a joué comme "un accélérateur de tendances et la mode de seconde main en bénéficie. Nous répondons à un double enjeu: une baisse du pouvoir d’achat et la détérioration de l’impact environnemental du secteur. Depuis l’entame de notre pivot stratégique début 2020, les partenariats se multiplient et s’étendent au niveau national et européen pour certains", contextualise Rudy Secundino, directeur administratif et financier de Patatam.
 

Alliance autour de la collecte avec Beaumanoir


 
L’entreprise a également signé un nouveau contrat avec un historique du secteur mode, le groupe breton Beaumanoir, qui a commencé depuis un an à collecter dans certains de ses magasins les vêtements usagés de ses clients, émanant de toutes marques. Cette collecte va être étendue à tous les points de vente des enseignes Cache Cache, Bonobo, Bréal et Vib’s, et tous ces articles seront récupérés par Patatam.
 
Jérôme Drianno, directeur général du groupe Beaumanoir, se dit satisfait "de pouvoir généraliser ce dispositif de collecte contre bons d’achat à nos 1.000 points de vente et assurer par le biais de ce partenariat une nouvelle vie à ces produits. Nous espérons que, par cette démarche et ce partenariat exclusif, nous contribuerons à encourager le développement de l’économie circulaire et à sensibiliser les consommateurs quant à l’importance de donner une seconde vie à leurs vêtements qu’ils ne mettent plus."
 
La croissance de Patatam fait écho à l’engouement non démenti des Français (et des Européens) pour la fripe. L’année 2020 a marqué une accélération des expérimentations autour de la seconde main par les acteurs traditionnels de la distribution (relire notre enquête), et 2021 semble partie sous les mêmes auspices: depuis le début d’année, Jules a installé son premier corner de seconde main en boutique, l’enseigne de seconde main premium Everso a vu le jour sous l’impulsion du groupe EasyCash, tandis que Pimkie se lance dans la vente de vêtements d’occasion au kilo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com