×
5 295
Fashion Jobs
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
JULES
Chef de Projet Climat et Biodiversité (H/F)
CDI · ROUBAIX
PANDORA
Retail Training Manager
CDI · COURBEVOIE
Publicités
Par
AFP
Publié le
18 juin 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Patrice de Maistre, homme de cour, au coeur de l'affaire Bettencourt

Par
AFP
Publié le
18 juin 2012

BORDEAUX, 18 juin 2012 (AFP) - L'ex-gestionnaire de l'immense fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, incarcéré pendant 88 jours dans le cadre de l'affaire d'abus de faiblesse visant l'héritière de L'Oréal, est un personnage central dans cette affaire, qui lui a valu plusieurs mises en examen.

Patrice de Maistre, 63 ans, est sorti lundi après-midi de la prison de Gradignan (Gironde), contre le versement d'une caution de deux millions d'euros, selon les termes de son contrôle judiciaire.

Mis en examen le 15 décembre pour abus de faiblesse, complicité d'abus de confiance et escroquerie aggravés au préjudice de la milliardaire, ainsi que pour blanchiment, il est également poursuivi depuis le 22 mars pour des abus de biens sociaux.


Liliane Bettencourt
Patrice de Maistre. Photo AFP

Il est soupçonné, comme le photographe François-Marie Banier et son compagnon, Martin d'Orgeval, d'avoir profité depuis septembre 2006 de la vulnérabilité psychique de Liliane Bettencourt pour obtenir des sommes qui pourraient dépasser dix millions d'euros.

Le 12 juin, Patrice de Maistre a été une nouvelle fois mis en examen, cette fois pour trafic d'influence actif dans l'affaire qui a valu à l'ex-ministre UMP Eric Woerth d'être mis en examen pour trafic d'influence passif, le 8 février.

Il a été le seul acteur de cette tentaculaire affaire à être placé en détention provisoire.

Patrice de Maistre, personnage aux multiples connexions, a en effet côtoyé les principaux "acteurs" de l'affaire, en connaisseur des usages de la haute société, à laquelle il appartient.

Descendant du philosophe Joseph de Maistre, héritier de la dynastie industrielle des Japy et homme à l'allure aristocratique, Patrice de Maistre est aussi le mari de la première épouse du patron de LVMH, Bernard Arnault.

C'est donc tout naturellement que cet ancien expert-comptable du prestigieux cabinet Deloitte est devenu en 2003 le gestionnaire de la troisième fortune de France. Sa proximité avec l'héritière de L'Oréal est ensuite devenue telle qu'elle a offert à cet "ami" en guise de cadeau pour son départ à la retraite, en 2008, un montant total de quelque cinq millions d'euros.

Dans des enregistrements révélés par la presse, il lui demande aussi, sans hésiter, de rapatrier à l'insu de sa fille de l'argent placé en Suisse, pour qu'il puisse s'offrir le voilier de ses rêves, achat auquel il a finalement renoncé.

"Comptes en Suisse"

Son influence auprès de la milliardaire et son rôle présumé dans des opérations d'évasion fiscale, que suggèrent les enregistrements pirates réalisés au domicile de la milliardaire de mai 2009 à mai 2010, ont poussé les juges à organiser la semaine dernière plusieurs confrontations.

Patrice de Maistre a notamment été confronté à d'anciens employés de la maison Bettencourt, à l'avocat suisse des Bettencourt, Me René Merkt, ainsi qu'à Vahé Gabrache, patron de Cofinor, la société par laquelle l'ex-homme de confiance de la milliardaire avait supervisé le rapatriement de la Suisse vers la France de 4 millions d'euros en liquide entre 2007 et 2009.

Patrice de Maistre, qui a réalisé plusieurs investissements en Afrique est également soupçonné de blanchiment.

L'ex-gestionnaire de fortune était aussi l'homme qui "s'occupait des politiques", selon l'ex-comptable de Liliane Bettencourt. Il aurait notamment, selon elle, versé 150.000 euros en liquide en 2007 au trésorier de l'UMP et ex-ministre Eric Woerth, en pleine campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. "Des allégations mensongères" selon Eric Woerth.

Eric Woerth, qui avait été contraint de quitter le gouvernement en novembre 2010, et Patrice de Maistre ont admis s'être rencontrés, mais jamais, selon eux, pour des échanges d'argent.Par Pauline TALAGRAND

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.