×
5 691
Fashion Jobs
Publicités

Paul Smith confirme son retour à la croissance

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 13 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

D’une saison sur l’autre, les collections de Paul Smith paraissent séduire de plus en plus les acheteurs. Une bonne nouvelle pour l’entreprise, qui confirme ainsi que la restructuration opérée il y a environ deux ans était la bonne décision à prendre. Sur l'exercice clos fin juin 2019, le chiffre d’affaire a enregistré une augmentation de 8,9 % à 214,9 millions de livres (252,31 millions d’euros). Le résultat d’exploitation, lui, a bondi de 72 % à 5,73 millions de livres (6,73 millions d’euros) contre 3,3 millions de livres l’année précédente.


Paul Smith - Printemps-été 2020 - Collection homme - Paris - © PixelFormula


La marge brute est passée de 108 à 123 millions de livres (144,41 millions d’euros) et le bénéfice net se porte à 2,77 millions de livres (3,25 millions d'euros), versus 2,32 millions de livres lors du précédent exercice.

Les ventes au détail affichent sur l'exercice une hausse de 14 % et de 6 % en comparable grâce à de bons résultats sur la plupart de ses marchés phares, et ce malgré un trafic en baisse dans de nombreuses boutiques et une année compliquée en France en raison des manifestations des Gilets jaunes à Paris.

Mais si le trafic physique est en baisse, les ventes en ligne ont augmenté de 12 % et représentent désormais 24 % du total des ventes, contre 23 % l’année dernière. Selon l’entreprise, le wholesale et les ventes aux partenaires franchisés n’obtiennent pas d’aussi bons résultats, mais la hausse de 4,8 % à 79,9 millions de livres (93,81 millions d’euros) reste néanmoins positive.

Autre nouvelle encourageante : l’attractivité de ses collections semble croître de saison en saison. Les commandes pour le printemps-été 2019 étaient en hausse de 8 % par rapport à la saison précédente, tandis que celles de l’automne-hiver 2019 ont gagné 9 %. Les commandes fermes confirmées depuis la fin de l’année pour le printemps-été 2020 sont quant à elles en hausse de 10 %.

L’entreprise reconnaît que ses charges ont aussi augmenté pendant l’année, mais argue que ces dépenses accrues reflètent "des investissements continus dans de nouvelles boutiques, systèmes d’activité et opérations de promotion". D’ailleurs, Paul Smith a ouvert deux nouvelles adresses londoniennes (Bow Lane et Coal Drop Yards à King’s Cross) pendant l’exercice, ainsi que d’autres établissements à Munich et Copenhague, et un outlet en Californie.


Paul Smith - Printemps-été 2020 - Collection homme - Paris - © PixelFormula


Depuis qu’elle a repris le contrôle de ses boutiques à Hong Kong et en Chine continentale, la marque se déclare satisfaite des progrès de ses canaux de vente au détail et de vente en gros et a pu renforcer sa présence et sa notoriété dans la région.

Tous ces chiffres ont de quoi alimenter l’optimisme de l’entreprise née dans les années 70 à Londres  Sans sous-estimer "les difficultés de notre marché, nous avons repris le chemin de la croissance et continuons de nous construire sur des bases solides grâce à nos efforts et à nos investissements significatifs", se félicite-t-elle. "D’après les niveaux actuels d’activité, et malgré la perspective du Brexit, nous nous attendons à de nouveaux résultats positifs pour l’année prochaine."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com