×
7 078
Fashion Jobs

Pepaloves place la France au cœur de sa stratégie de développement international

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 14 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Originaire de Malaga, en Espagne, la marque Pepaloves a été créée à la fin des années 1990. Aujourd’hui, les ambitions de cette entreprise familiale qui a fait une entrée remarquée sur le marché il y a presque 30 ans dépassent largement les portes de sa ville natale : elle veut conquérir la France, le Royaume-Uni, les États-Unis et même le Japon.


Pepaloves concentre ses efforts sur la France - Pepaloves - Facebook


En 2019, la marque a largement développé sa présence à l’étranger avec le marché français en ligne de mire. « Il y a plusieurs années, nous étions très présents en France, mais l’agent avec lequel nous travaillions à l’époque est parti et nos ventes ont commencé à baisser. De plus, le salon Who’s Next avait aussi beaucoup perdu en fréquentation et notre présence dans le pays s'était considérablement réduite », explique Álex Solís. Le PDG de l’entreprise est aussi membre de sa famille fondatrice.

« Cette saison, après deux années d’absence, nous avons fait un retour triomphal au Who’s Next. Notre meilleur salon depuis 15 ans ! » assure le dirigeant. Pepaloves est en effet actuellement en train de recruter ses nouvelles équipes en France avec « quatre agents pour les différentes zones du pays, que nous avons rencontrés au Who’s Next », explique le dirigeant. Grâce à ces contacts, la marque compte déjà une cinquantaine de points de vente multimarques dans l’Hexagone, un chiffre qui, elle l’espère, ne fera qu’augmenter.

Et même si « Who’s Next était plein de marques espagnoles », comme le fait remarquer Álex Solís, Pepaloves a quand même participé à la dernière édition du salon madrilène Momad en septembre dernier. « En Espagne, notre canal de distribution est bien rodé. C’est pourquoi nous voyons Momad comme une vitrine, un lieu de rencontre : tous nos clients y vont et nous font des retours intéressants sur la collection… Pendant cette dernière édition, nous avions toujours des gens sur le stand, mais en règle générale, la fréquentation m’a parue un peu faible », souligne-t-il.


Pepaloves dispose de plus de 400points de vente multimarques en Espagne - Pepaloves - Facebook


Sur son propre marché, Pepaloves dispose d’une solide présence à travers de plus de 400 points de vente multimarques. Sans aucune boutique propre depuis la fermeture du marché de Fuencarral à Madrid, la marque a ouvert son premier corner chez El Corte Inglés en juin dernier, à La Castellana (Madrid). À court terme, la griffe ne pense pourtant pas développer son réseau de points de vente avec le géant de la distribution.

En Italie, un marché important pour la marque, Pepaloves propose ses créations à travers un distributeur qui les présente dans son propre showroom.

Le Royaume-Uni dans le viseur malgré le Brexit



Hors d’Espagne, mais en Europe (et dans l’Union Européenne pour le moment), Pepaloves fait les yeux doux au marché britannique. « Nous nous y sommes installés récemment. Nous sommes allés à la dernière édition de Pure London en juillet et nous avons eu beaucoup de succès. Alors, malgré la menace du Brexit, nous y retournerons », affirme Alex Solis. Pour l’instant, la marque dispose déjà d’un réseau de plus de 40 points de vente multimarques au Royaume-Uni.

De l’autre côté de l’Atlantique, aux États-Unis et au Canada, Pepaloves a réussi à développer sa présence au cours des deux dernières années grâce à un distributeur local. « Là-bas, la stratégie que nous appliquons n’est pas la même qu’en Europe, parce que les boutiques multimarques comme nous les connaissons n’existent presque pas », commente le dirigeant de l’entreprise.


Pepaloves a présenté sa collection hiver aux salons Momad à Madrid et Who’s Next à Paris - Pepaloves - Facebook


Sur le marché nord-américain et en dépit des politiques commerciales et tarifaires de Trump, Pepaloves vend ses collections dans une centaine de points de vente de chaînes comme Anthropologie, Modcloth ou Forever 21. Dans la tourmente, cette dernière « parie sur le multimarques pour donner une touche différente à ses boutiques et en tout cas, c’est au moins profitable pour nous », explique Alex Solis.

Et quid de l’Asie, un continent que tant de marques voudraient séduire ? « Nous sommes présents au Japon, principalement grâce à des clients que nous avons connus au Who’s Next », révèle le PDG de Pepaloves.

Entre ce développement à l’étranger et sa forte présence sur son territoire national, on pourrait s’attendre à une augmentation du chiffre d’affaires de Pepaloves au cours de l’exercice. « Nous allons enregistrer une croissance des ventes de 30 % environ », confirme Alex Solis, qui préfère cependant ne pas donner le détail du chiffre d’affaires de son entreprise.

Et le e-commerce ? Pepaloves ne le voit pas non plus comme l’un de ses principaux canaux de vente. « Le e-commerce ne représente pas une part significative de notre chiffre d’affaires. En revanche, il est essentiel pour notre image. Pour nous, c ‘est important de proposer toute notre collection en ligne en transmettant aussi l’image de notre marque », martèle Alex Solis, qui pilote l’entreprise familiale depuis Malaga aux côtés de ses deux frères.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com