×
5 353
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
26 juin 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pétrole: la France souhaiterait que les pays producteurs fixent un "prix maximum"

Par
AFP
Publié le
26 juin 2022

La France est favorable à la fixation d'un "prix maximum du pétrole" au niveau des "pays producteurs" afin de contrer l'envolée des prix provoquée par la guerre en Ukraine, a déclaré dimanche la présidence française en marge du sommet du G7 en Allemagne.


Une raffinerie de pétrole du géant Gazprom Neft, dans la périphérie de Moscou le 28 avril 2022 - AFP



Paris n'est pas "opposé par principe" à la proposition américaine de plafonnement des prix mais "ce qui serait pour nous beaucoup plus puissant c'est qu'on mette un prix maximum au pétrole qui vienne de tous les pays producteurs", a souligné l'Elysée.

"C'est ce qu'il faut qu'on réengage dans la discussion avec Opep+, et avec tous les producteurs de pétrole au monde", a ajouté la présidence française.

Cette proposition est distincte de la mesure suggérée par les Etats-Unis d'un plafonnement des prix du pétrole qui serait décidée dans les pays consommateurs.
Cette seconde idée sera discutée par les dirigeants du G7 réunis jusqu'à mardi dans le sud de l'Allemagne mais plusieurs capitales, dont Berlin, ont relevé qu'il s'agissait d'une mesure complexe à mettre en œuvre.

"Ce qu'on doit faire au G7, c'est plutôt d'essayer d'avoir un 'price cap' (plafonnement) sur le pétrole, et à mes yeux le gaz aussi, pour éviter d'avoir des conséquences trop importantes des sanctions et de la situation" économique mondiale, a indiqué une source au sein de la présidence française.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Industrie