×
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 sept. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pierre Fabre ouvre un centre de recherche en dermo-cosmétique au Brésil

Par
AFP
Publié le
27 sept. 2018

Paris, 26 septembre 2018 (AFP) - Le groupe indépendant Pierre Fabre a annoncé mercredi l'ouverture d'un centre d'innovation en dermo-cosmétique à Rio de Janeiro, son sixième dans le monde, dans le but de se renforcer au Brésil, pays « stratégique » en tant que quatrième marché cosmétique mondial.

Pierre Fabre va ouvrir un nouveau site au Brésil - Pierre Fabre


Ce centre de taille modeste (320 m2) et dont le coût n'a pas été dévoilé comptera une vingtaine de chercheurs et techniciens d'ici à 2021. Il collaborera avec les cinq autres laboratoires de recherche du groupe situés en France et au Japon, ainsi qu'avec la filiale brésilienne existante de Pierre Fabre.

Sa mission consistera à « développer une meilleure compréhension des peaux brésiliennes sur le plan dermatologique et des besoins des consommateurs brésiliens sur le plan sociologique », pour anticiper « les tendances d'un des marchés cosmétiques les plus sophistiqués et inventifs au monde », a expliqué le groupe dans un communiqué.

Pierre Fabre dispose déjà d'une usine de produits dermo-cosmétiques dans le pays, depuis son rachat des laboratoires Darrow en 2006.

Avec ses marques Eau Thermale Avène, Darrow et Ducray, le groupe français revendique la troisième place du marché dermo-cosmétique brésilien.

Ses ventes au Brésil se sont élevées l'an dernier à plus de 300 millions de reais (62 millions d'euros), une croissance de 10 % sur un an.

Mais ce marché reste encore mineur à l'échelle du groupe, qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires mondial de 2,3 milliards d'euros, dont 1,4 milliard d'euros pour sa branche dermo-cosmétique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.