Pimkie : Béatrice Lafon forme une gouvernance très internationale autour d'elle

L'international est bien le maître-mot de la stratégie impulsée par Béatrice Lafon chez Pimkie. Arrivée dans les dernières semaines de 2018 à la tête de l'enseigne féminine du groupe Mulliez (membre du groupement Fashion3), la nouvelle dirigeante vient d'annoncer la constitution de sa nouvelle équipe stratégique. Celle-ci s'appuie sur deux cadres exécutifs déjà en place, mais surtout sur trois nouveaux profils internationaux qui sont arrivés à Lille en février.


Béatrice Lafon - Pimkie

La nouvelle directrice générale, Française mais Britannique d'adoption, a elle-même fait toute sa carrière à l'international, jusqu'au poste de CEO de Claire's. Une ambition qu'elle compte bien insuffler à son équipe de direction, que l'entreprise appelle ses « leaders ». Aux côtés de Pierre-Yves Guislain, « leader Finance », déjà en poste depuis janvier 2018, et d'Emilie Vermersch, promue « leader Offre » fin 2017, trois nouveaux dirigeants vont prochainement entrer chez Pimkie.

A commencer par Patrick Van Der Linden, qui s'installera cet été dans le Nord pour devenir « leader Clients » de Pimkie. Ce Néerlandais de 50 ans, qui a notamment officié pendant quinze ans pour l'enseigne de distribution allemande MediaMarktSaturn, aux Pays-Bas mais aussi en Chine, va incarner le nouveau département unifié autour de la clientèle. Il supervisera tout à la fois les équipes magasins, les partenaires, les équipes marketing et numériques, c'est-à-dire toutes celles qui sont en contact direct avec la consommatrice cible de l'enseigne, les 15-25 ans.

Autre arrivée aux côtés de Béatrice Lafon, celle de Michael Olson. Ce n'est pas un inconnu pour elle, puisque cet Américain de 47 ans a passé sept ans chez Claire's, dont il était, récemment, responsable merchandising monde, après une longue expérience chez Abercrombie & Fitch également. Il prend pour Pimkie la fonction de « leader merchandising » et donc de la gestion des stocks et de leur circulation.

Enfin, troisième nomination annoncée par Pimkie en ce 19 mars, celle de Nikki Rolph. La Britannique devient « Chief Happiness Officer » de l'enseigne nordiste. Un poste clé dans une entreprise qui sort d'un plan de licenciements occasionnant 200 suppressions de postes et une quarantaine de fermetures de magasins, mais aussi plusieurs plans à l'international, que ce soit en Allemagne ou plus récemment en Espagne. Elle aussi passée par la maison Claire's, dont elle a créé la fonction RH au niveau mondial, mais également par Marionnaud ou encore Missguided, Nikki Rolph supervise désormais l'ensemble des fonctions RH, paie, formation, communication interne et RSE, et ce au niveau international.

Dans cette nouvelle approche très globale, la gouvernance semble moins évoquer les « zones » géographiques. Il est tout de même à noter la promotion récente de Clément Dhier, jusque-là responsable Espagne et Portugal, à la direction générale France et Benelux il y a quelques semaines.

Pimkie entend souligner qu'elle réalise 53 % de ses ventes à l'international, part que la direction entend bien faire grandir à l'avenir. L'enseigne n'a pas communiqué son chiffre d'affaires 2018, mais l'année a de nouveau été chahutée et délicate, après un recul de 10 % en 2017 qui aurait amené les ventes totales aux alentours de 535 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistributionNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER