×
Publié le
31 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pimkie dépose le bilan en Belgique et en Autriche

Publié le
31 mars 2021

Bousculée par la crise sanitaire, Pimkie réduit encore son empreinte à l’international. Après avoir conduit des plans de restructuration en Allemagne ou en Espagne l’an dernier, l’enseigne de mode féminine du groupe FashionCube s’est déclarée en faillite en ce début d’année sur les marchés autrichien et belge, dont elle se retire.


Pimkie s'adresse aux adolescentes et aux jeunes femmes. - DR


La filiale belge de Pimkie, Belsay, vient ainsi d’être déclarée en faillite par le tribunal de Tournai. La chaîne ciblant les jeunes filles compte 23 magasins dans ce pays frontalier, et y emploie 128 personnes. Les boutiques vont toutes fermer et les salariés seront concernés par un licenciement économique. Un curateur va être nommé pour tenter de trouver des repreneurs.

Pimkie, qui avait fait ses premiers pas en Belgique en 1992, justifie cette décision par "une situation financière très difficile depuis 2017" et par l’impossibilité de la maison-mère de continuer à soutenir financièrement la filiale belge "suite aux conséquences de la crise sanitaire".

Interrogé par l’agence de presse Belga, Olivier Lecomte, du syndicat CGSLB, manifeste son désarroi: "Quelques minutes par visioconférence... nous sommes écœurés par la manière expéditive d'annoncer une nouvelle aussi terrible". Les salariés belges prévoient une action symbolique devant le magasin bruxellois de la rue Neuve ce samedi. A noter que le site marchand dédié au marché belge va continuer de fonctionner pour le moment. 

130 fermetures de magasins en 2021



Début février, la filiale autrichienne de Pimkie avait également été visée par un dépôt de bilan. Celui-ci implique la fermeture définitive de 13 points de vente et la suppression de 76 postes, puisque aucun plan de restructuration n’a été annoncé par l’entreprise auprès du tribunal de commerce de Vienne. Les dettes de Pimkie dans le pays s’élèvent à 2,3 millions d’euros, comme le rapporte l'association de protection des créanciers AKV.

Née en 1971 dans le Nord, l’enseigne aux 500 magasins a procédé en 2020 à plusieurs actions de rationalisation: d’abord en Allemagne où par le biais d’une procédure d’insolvabilité assortie d’une réduction de son parc de moitié (40 unités conservées sur 75), puis en Espagne où elle a lancé un plan social touchant 55 salariés.

Des fermetures de boutiques seraient aussi prévues en Italie, selon la CGT. La direction de l'enseigne nous indique que 130 suppressions de magasins sont programmées au cours de l’année 2021, essentiellement hors de France. "Ces fermetures concernent des succursales fortement déficitaires", et "s’inscrivent dans un plan de transformation pour un retour à la rentabilité".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com