×
5 388
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
14 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pitti 101 : Latimmier défile dans un palazzo de la famille Pucci

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
14 janv. 2022

Enfin, un véritable défilé de mode masculine au Pitti, organisé mercredi en fin de journée dans le palais de la famille Pucci à Florence : celui du créateur Ervin Latimer, à l'avant-garde de la mode non-genrée.

"Traite ce costume avec respect, bitch", a-t-il lancé, un micro à la main, tandis qu'un petit mannequin aux cheveux noirs virevoltait sur le sol en terrazzo du palazzo 17e.


Une tenue de la première collection de Latimmier - Latimmier


Celui-ci portait le premier des neuf passages d'une collection de vestiaire masculin déconstruit, portée indifféremment par des garçons et des filles — une vision scandinave du tailoring, pleine d'élégance. 

Ervin Latimer lui-même arpentait le podium vêtu d'un justaucorps à franges rouge feu, collants assortis, talons hauts, la tête surplombée d'une gigantesque perruque blonde. 

Le créateur a choisi ses mannequins parmi la tribu nocturne de la scène ballroom d'Helsinki, où il habite.

D'ailleurs, le défilé et la collection en disent long sur la façon dont la nouvelle génération fait tomber les anciennes barrières et injecte des concepts contemporains sur la mode non-genrée.

Ses costumes tailleur sont souvent composés de plus de deux pièces — jusqu'à cinq : des gilets à découpes, des minijupes et des débardeurs. Le créateur est doué d'un sens certain de la silhouette : Ervin Latimer coupe de superbes pantalons à pattes d'éléphant, qui apportent un ton 1970 de bon aloi.

"C'est à toi, baby. Démerde-toi, baby. Tu n'as rien à voir avec cette bitch", a poursuivi Ervin Latimer, dans ce langage fleuri qu'on entend dans les clubs de la capitale finlandaise, acclamé par une foule d'environ 150 invités — tous masqués — lors de ses deux défilés organisés coup sur coup.


Une tenue de la première collection de Latimmier - Latimmier


Diplômé de l'université d'Aalto, à Helsinki, Ervin Latimer a eu une carrière tout à fait honorable dans la mode, travaillant pour des labels comme 1017 Alyx 9SM et Heliot Emil avant de lancer sa propre griffe. En plus de son activité de designer, il écrit et donne des conférences sur les intersections entre la culture queer, l'antiracisme, la masculinité et la mode. 

Le défilé de mercredi dernier donnait le coup d'envoi de son label de luxe au Pitti Uomo, qui organisait la 101e édition de son salon de mode masculine.

"La définition de la masculinité est complètement étriquée. Notre nouvelle collection n'est pas unisexe, et n'appartient pas non plus au "menswear". Elle est plutôt destinée à tous ceux qui veulent mettre en valeur ou remettre en question leur propre masculinité", expliquait Ervin Latimer à la fin du défilé.

"La mode devrait nous libérer, et non nous limiter. Nous remettons en question à la fois les personnes qui incarnent la masculinité et le type de vêtements utilisés à cette fin. En outre, nous développons une certaine idée de la mode nordique. Notre collection comprend des costumes et des chemises, mais aussi des robes et des jupes. La plupart des gens, lorsqu'ils pensent à la Finlande, imaginent de grandes blondes longilignes, mais notre culture est beaucoup plus diversifiée que cela !", insiste Ervin Latimer. 

Si le nom du label vient du nom de famille du créateur, "latimmier" signifie également en vieux français "interprète ou traducteur", une fonction que se verrait bien occuper Ervin Latimer dans la mode scandinave.

Au cours de ce Pitti bien timide — où presque tous les événements physiques ont été annulés pour des raisons sanitaires —, il était rafraîchissant de découvrir une marque et des mannequins particulièrement heureux de vivre leur moment de gloire warholien en Toscane.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com