Pitti Fragranze est devenu une référence dans la parfumerie d'exception

Pitti Fragranze s’affirme depuis quelques années comme un salon de référence pour la parfumerie de niche. Ce salon organisé par Pitti Immagine à Florence, une fois par an en septembre, était, à l’origine, une simple section de Pitti Casa, manifestation dédiée au textile de maison aujourd’hui disparue. En 2004, il est devenu un rendez-vous indépendant à part entière et n’a cessé, depuis, de gagner en ampleur en s’ouvrant largement à un public et des exposants internationaux.


Dans la section Spring, Pitti Fragranze allume les projecteurs sur les nouveaux noms de la parfumerie artistique - Pitti Immagine

La dernière édition de 2017 a ainsi attiré 2200 acheteurs, dont 1500 Italiens et 700 en provenance de plus de 50 pays. Parmi eux, 81 représentaient 50 enseignes françaises, l’Hexagone constituant le premier marché étranger pour le salon, suivie par Russie, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Suisse, Hollande, Emirats Arabes, Ukraine, Japon et Etats-Unis.

« Au départ, Pitti Fragranze avait été pensé pour répondre au marché local de la distribution italienne. Nous comptions surtout parmi nos exposants de grands distributeurs italiens avec leurs marques propres. Au fil des années, la manifestation s’est transformée en une vitrine toujours plus internationale de marques spécifiques, présentant leurs produits au monde, avec une montée en puissance des produits cosmétiques et des parfums pour la maison », explique à FashionNetwork.com le directeur général de Pitti Immagine, Agostino Poletto.

« Nous avons effectué ces dernières années un important travail de recherche afin d’élargir notre public, tout en maintenant la qualité de ce salon. Nous avons aussi multiplié les événements parallèles axés sur la culture olfactive contemporaine au sein du salon et dans la ville de Florence », poursuit-il.

Ainsi, la 16ème édition de Pitti Fragranze, qui se tiendra du 14 au 16 septembre 2018 à la Stazione Leopoloda, va proposer notamment une conférence sur Madagascar et la vanille. Une autre table ronde est organisée sur la Chine, pour comprendre comment a évolué le goût pour les fragrances sur ce marché de plus en plus intéressé par la parfumerie d'exception, avec la participation entre autres de Lin Lin, la patronne du salon China International Beauty.

Enfin, le salon florentin va lancer en septembre le tout premier observatoire économique sur ce secteur. L’étude, sous forme d’enquête et de sondage auprès des acteurs du marché, sera réalisée par la société de conseil HermesLab en collaboration avec l’Università Cattolica de Milan, sous l’égide de Marco Ricchetti. « L’idée, c’est d’avoir une photographie actuelle de ce marché de niche en Europe. Cela n’a jamais été effectué jusqu’à maintenant. D’après les premières données, que nous avons recueillies auprès des marques et des acheteurs, le secteur est en train de vivre une phase de transition vers l’âge adulte », nous dévoile-t-il.

La prochaine session accueillera près de 220 marques, dont 143 sont issues de pays étrangers. Parmi elles, 38% sont des marques françaises. Au nombre de 54, elles représentent 27 % du nombre total d’exposants, arrivant juste après les marques italiennes (60).

Parmi les quelque 20 nouveaux noms, qui ont confirmé leur participation, de nombreux Français encore, telles Ella K, la nouvelle marque de parfums rares de Sonia Constant, célèbre nez de Givaudan, la jeune marque de cosmétiques naturels L’Odaïtes, Les Bains Guerbois d’inspiration thermale, ressuscités après la réouverture de l'hôtel parisien Les Bains où ils étaient nés en 1885, ou encore le laboratoire Parle Moi de Parfums du maître parfumeur Michel Almairac.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesBeauté - DiversSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER