×
Par
AFP
Publié le
16 mai 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Plan social chez Dim : une banderole pour dénoncer un "massacre" de l'entreprise

Par
AFP
Publié le
16 mai 2015

Une banderole portant l'inscription « Hanes massacre Dim » a été déployée près de la voie TGV Paris-Lyon à hauteur de Marcheseuil (Côte-d'Or), a-t-on appris samedi de source syndicale.

Campagne Dim

En avril, le groupe textile américain HanesBrands (HBI), qui a racheté à l'automne DBApparel - comprenant notamment les marques Dim, Playtex, Wonderbra -, a annoncé un plan social touchant en Europe « environ 600 postes, principalement de cadres et techniciens ».

En France, selon les syndicats, le plan se traduira par la suppression de 265 postes chez Dim, dont 165 dans les fonctions support (RH, informatique, finances) à Autun (Saône-et-Loire), berceau de la marque depuis 1956.

Une banderole blanche de 15 m de long a été installée « pour dénoncer la vitesse à laquelle l'Américain HanesBrands veut aujourd'hui licencier chez Dim », a déclaré Frédéric Besacier, délégué CFE-CGC.

Jeudi, une vingtaine de croix en bois avaient également été plantées le long des nationales 81 et 80 à Autun, à proximité du site de Dim.

« Depuis plusieurs mois, le nouveau propriétaire de Dim a froidement et méthodiquement construit un plan social qui prévoit des suppressions d'emplois et il le met en place sans concertation avec les représentants du personnel », a ajouté Frédéric Besacier, dénonçant un calendrier « surchargé et qui ne permet ni réflexion, ni consultation » pour mettre en oeuvre le plan social d'ici septembre.

« Actuellement, l'ambiance est lourde et pleine d'angoisse chez Dim », a-t-il poursuivi.

Le plan social sera officiellement présenté mardi au siège social du groupe à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) lors d'un comité central d'entreprise, marquant « le début du délai de quatre mois pour mettre en place le plan social », a précisé le représentant syndical.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.