×
6 622
Fashion Jobs
MORGAN PHILIPS EXECUTIVE SEARCH
Chef de Produit Marketing Maroquinerie F/H
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Lille/Nord de la France
CDI · LILLE
CELIO
Responsable Achat H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
AXENTIA
Commercial H/F Textile
CDI · PARIS
DEBEAULIEU
Responsable e Commerce
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Grands Magasins (H/F) Luxe - CDI
CDI · PARIS
JEAN PAUL GAULTIER
Chef de Produit H/F
CDI · PARIS
JEAN PAUL GAULTIER
Chargé(e) Des Opérations H/F
CDI · PARIS
NINA RICCI
Responsable Ordonnancement Lancement H/F
CDI · PARIS
CSP PARIS FASHION GROUP
Responsable Développement Des Ventes
CDI · PARIS
HAYS FRANCE
Traffic Manager / E-Commerce H/F
CDI ·
GALERIES LAFAYETTE
Marketing Manager Pour Citynove H/F
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
Par
AFP
Publié le
12 juil. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Plan social Lejaby: les salariés déboutés par le juge des référés

Par
AFP
Publié le
12 juil. 2010

LYON, 12 juil 2010 (AFP) - Les salariés du fabricant de lingerie Lejaby, qui avaient assigné leur direction afin de faire suspendre le plan social prévoyant 197 suppressions de postes sur 653, ont été déboutés lundi par le tribunal de grande instance (TGI) de Lyon, a-t-on appris auprès de leur avocat.

Lors de l'audience du 5 juillet, le CCE de Lejaby avait fait valoir que l'annonce récente d'une procédure judiciaire entre l'actionnaire actuel, le groupe autrichien Palmers, et l'ancien propriétaire de Lejaby, l'Américain Warnaco, faussait les discussions entre les partenaires sociaux.

Dans son ordonnance, le juge des référés du TGI a estimé que "les conditions pour un référé n'étaient pas réunies et que le différend commercial (entre l'ancien et le nouveau propriétaire, ndlr) ne concernait pas directement le CCE", a déclaré à l'AFP l'avocate des salariées, Me Stéphanie Baradel.

Selon le juge, "il n'y a pas de dommages imminents entraînant la nécessité d'un référé" et "même si cela débouche sur un changement d'actionnaires, ce n'est qu'une hypothèse potentielle", a ajouté Me Baradel.

La requête du CCE faisait suite à la découverte par les salariés, dans la presse, de l'existence d'une procédure entamée devant le tribunal de commerce de Paris par le groupe autrichien Palmers, à l'encontre de Warnaco.

"Palmers, qui reproche à Warnaco de l'avoir trompé sur la valeur d'achat de Lejaby, veut faire annuler la vente", qui date de 2008, avait expliqué à l'AFP Jeanine Caillot, déléguée CGT chez Lejaby.

Selon la presse autrichienne, qui avait révélé l'affaire fin mai, Palmers souhaite en effet soit obtenir une réduction du prix de la vente (45 millions d'euros), soit faire annuler la transaction.

La direction de Lejaby avait annoncé le 1er avril dernier son intention de licencier du personnel et fermer trois sites de production en France, dont son berceau historique de Bellegarde-sur-Valserine (Ain), dans le but de produire à moindre coût à l'étranger. Les ateliers du Bourg-en-Bresse et du Teil (Ardèche) sont également menacés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.