×
Publicités
Publié le
12 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Plan Territoires d'Industrie: un bilan d'étape au parfum d'argument électoral

Publié le
12 oct. 2021

Le gouvernement a publié ce 12 octobre le bilan de trois ans de plan Territoires d'Industrie, qui a vu deux milliards d'euros investis dans des plans donnant "carte blanche" à l'élaboration de projets sur les principaux territoires industriels. Un bilan d'étape qui intervient après l'annonce par Matignon de 150 millions d'euros supplémentaires dans le fonds d'accélération des investissements industriels dans les territoires, à l'heure où l'exécutif entend faire de l'industrie l'un de ses sujets de campagne.


Shutterstock



Dans le cadre de Territoires d'Industrie, les binômes élus/industriels auraient fait remonter quelque 1.800 projets, sur 146 territoires et 542 intercommunalités. Dans le détail, 55% des projets ont été portés par des acteurs publics, contre 31% par des acteurs privés et 14% par un portage mixte. Le soutien de l'État aurait permis 5,4 milliards d'euros d'investissements industriels, ayant pour vocation de créer quelque 27 emplois, au travers de projets touchant à 69% des territoires fragiles ou prioritaires.

"Attirer" les investisseurs, "innover" pour se démarquer et "recruter" dans le secteur industriel ont été trois maitres mots du programme. Auquel s'ajoute "Simplifier", afin de réduire les complexités pour les investisseurs potentiels. C'est dans cette logique qu'ont été identifiés l'an passé 78 premiers sites industriels clefs en main, auxquels se sont ajoutés 49 autres projets retenus depuis le début de l'année.

Parmi les 1.800 projets soutenus financièrement par Territoires d'Industrie se trouvent plusieurs entreprises textiles. Et notamment Textile des Dunes, spécialiste de la teinture à Flandres Saint-Omer (Hauts-de-France), dont le projet de production plus durable nécessite la création de 10 emplois, et permet d'adapter certains postes à des travailleurs handicapés. Installé à la La Ferté-Macé, le spécialiste normand de la confection haut-de-gamme La Ferté Couture a lui pour projet de développer capacité de production et formation, ouvrant la voie à 33 nouveaux postes.


Territoires d'Industrie



Connu pour sa marque Atelier Tuffery, le plus ancien fabricant français de jeans Act 1892, installé à Florac Trois-Rivières (Occitanie), a lui pour projet d'accroître capacité de production, d'expédition et de formation, avec 20 nouveaux emplois à la clef. A Laval-Loiron (Pays de Loire), Renaissance Textile entend développer son activité de récupération et recyclage de tissus en fin de vie, créer dans un premier temps 17 emplois. Quant à IES Labo, spécialiste des extraits de plantes pour cosmétiques naturels installé à Oraison (PACA), le projet porte sur une extension du site, permettant le maintien de 16 emplois et la création de 5 autres.

"Outre les projets de décarbonation, de modernisation, d’innovation ou encore de (re)localisation de productions en France, Territoires d’Industrie répond aux besoins en compétences, en finançant des écoles de production ou des plateaux techniques d’antennes de CFA par exemple", se félicite la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, qui ajoute: "Ce programme, c’est l’illustration d’une méthode, celle du quinquennat, qui allie puissance d’action et déconcentration dans les territoires".


Territoires d'Industrie



A l'heure où des représentants de l'industrie française du textile/habillement déplorent qu'il aura fallu attendre 2020 et la production urgente de masques pour être pleinement entendus par l'exécutif, ce dernier donne donc ouvertement à ce bilan d'étape de Territoires d'Industrie la teneur d'un argument électoral.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com